7/10Spoot & Nik - Explorateurs Intersidérants

/ Critique - écrit par athanagor, le 31/01/2009
Notre verdict : 7/10 - Espace galérien (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Pour découvrir de nouvelles formes de vie dans la galaxie et être ses ambassadeurs, l'Humanité dépêche Spoot et Nik. Sérieusement elle n'aurait pas dû, mais pour se marrer elle a bien fait.

L'Humanité a enfin décidé de mettre au point un projet d'une envergure rare : la découverte de vies intelligentes cachées dans les confins de l'univers, et si possible la prise de contact et la présentation des respects de l'espèce humaine. Pour mener à bien cette mission grandiose, l'agence spatiale concernée et forcément américaine choisit d'envoyer le lieutenant Spoot et le commandant Nik, deux abrutis ventripotents à la vue basse et à l'hygiène approximative.

Basé sur ce postulat tout aussi improbable que drôle, l'album reprend toutes lesBen oui...
Ben oui...
parutions de ces deux héros dans Le Strip, et offre une vraie continuité dans l'histoire,  de la formation au retour sur Terre, le tout nimbé d'un humour qui est un vibrant écho des riches heures du Journal de Spirou, quand l'absurde, le grotesque et parfois le vulgaire ne craignait pas d'apparaître et de s'imposer dans le seul but de faire rire son lecteur, y parvenant souvent.

Cet ouvrage revient pourtant de loin. Pour le lecteur ignorant tout des frasques de ces deux personnages et ouvrant ce livre pour la première fois, l'esprit critique se dilate à l'évocation de cette grotesque idée selon laquelle une agence spatiale aurait choisi pour cette aventure deux types qui ne savent même pas faire leurs lacets. Malgré cela, l'idée va s'imposer avec force en asseyant son côté absurde et ridicule, grâce aux situations que cela finit par engendrer. Passés les débuts de l'aventure un peu lourdingues, concentrés sur la période de formation des deux spationautes, où on se demande vraiment pourquoi ils ont été choisis, et surtout pourquoi personne ne les vire à grands coups de pompes dans le séant, on a droit à la période narrant l'exploration des planètes lointaines. Et là, on s'en tape réellement une bonne tranche. Le résultat de la combinaison entre la bêtise des deux héros et les possibilités oDiplomatie : l'Art du non-dit
Diplomatie : l'Art du non-dit
ffertes par les différentes formes de vies extra-terrestres est surprenant, car à la fois prévisible et néanmoins hilarant, servi en cela par la crudité du langage utilisé, soulignant l'incompétence des personnages. De plus l'auteur, dont le trait de crayon est pour beaucoup dans l'illusion comique de l'ensemble, ne fait pas l'économie de la méchanceté gratuite ou de la blague de beauf, qui, quoi qu'on en dise, fait toujours marrer à table, quitte à se cacher derrière sa serviette après avoir craché son vin en fines gouttelettes pour l'ensemble des convives.

Bref, une excellente BD pour se marrer, et ça tombe bien, c'en est le but avoué. Evidemment, il ne restera pas un souvenir grandiose de l'ouvrage une fois les cuisses bien tapées, mais si tout le monde faisait dans la postérité, nous resterait-il suffisamment de mémoire pour retrouver nos clefs ?

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre