8/10Le Sourire de Mao

/ Critique - écrit par plienard, le 21/07/2013
Notre verdict : 8/10 - Roméo et Juliette chez les belges. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Aujourd'hui, jour de fête nationale en Belgique (21 Juillet), je vous propose de découvrir un bon album traitant des conséquences d'une possible scission de ce pays.

Ça y est, la Belgique n’est plus ! Elle est séparée. D’un côté, La Flandre, de l’autre la Wallonie, ou plus exactement la république démocratique de Wallonie avec à sa tête le président-capitaine Francis Dalcominette. Et ce dernier veut un symbole fort pour marquer les esprits. Il décide donc d’acheter la dépouille de Mao Tsé-Toung à la Chine. Dans le même temps et par pur hasard, Ludmilla Dossogne, jeune scout aux fauves d’Hesbayes, s’est payée un T-shirt à l’effigie du grand timonier. Et cette jeune fille va être embarquée dans un complot politique bien malgré elle.


DR.

Imaginer la séparation de la Belgique, cela ne peut être qu’une idée de deux belges. Il s’agit de Jean-Luc Cornette pour le récit et de Michel Constant pour les dessins. Et si c’est une histoire belge, elle est loin d’être drôle. Et pour ceux qui ne suivent pas l’actualité de notre très proche voisin, cela peut paraître une idée saugrenue. Et pourtant, il faut savoir que la montée des nationalismes ne touche pas que la France. Les autres pays européens sont touchés et la Belgique n’en est pas exclue. Et si on se souvient que la Belgique n’a pas eu de gouvernement pendant pratiquement un an – en cause, la mésentente entre flamands et wallons – on accepte facilement ce postulat.

Dans ce futur imaginaire mais plausible, cette histoire de complot politique avec un pouvoir limite fascisant a le bon goût de privilégier l’histoire d’amour naissante entre Ludmila et Antoine. Bien que cela ne soit pas gagné d’avance. En effet, Antoine sera jugé pour agression avec arme à feu sur la personne de Ludmilla.

Le dessin de Michel Constant est impeccable mais on notera surtout les couleurs de Béa Constant qui permet à notre imaginaire de croire à cette histoire avec des atmosphères grises rappelant les sombres moments de la seconde guerre mondiale avec les nazis.


DR.

A découvrir
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)