7.5/10Soda

/ Critique - écrit par juro, le 09/12/2003
Notre verdict : 7.5/10 - avec Warnant (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 2 réactions

Avis partagé pour ce mélange d'action tonitruant et d'humour religieux mais qui reste accessible quel que soit son auteur.

New York était, est et restera à tout jamais la ville par excellence des homicides, trafics et autres crimes en tout genre. La police y joue donc un rôle prépondérant comme l'attestent les nombreuses séries télévisées qui lui sont consacrées (NY 911, NY Police Blues...), par contre il est plus rare de trouver un héros de BD belge dans ce monde typiquement américain... c'est pourtant le cas de Soda alias SOlomon DAvid.
Tout prédestinait David a une carrière de flic stéréotypé : un père policier, un goût du risque cultivé à chaque nouvelle aventure, une passion pour les armes à feu qui ne se dément pas au fur et à mesure des volumes, une vie de célibataire endurci, un mauvais caractère et une hygiène de vie pas toujours très commode... pourtant David a une autre profession... il est PASTEUR !

Oui, David est pasteur mais seulement aux yeux de... Mary, sa mère qui vit dans le même appartement que lui depuis la mort de son mari. En effet, celle-ci étant cardiaque et pensant que son fils est bien pasteur, David doit endormir sa méfiance chaque matin en revêtant sa tenue de fidèle de Dieu et se faire passer pour un véritable messager du seigneur avant de se changer dans l'ascenseur, d'où de nombreuses situations cocasses ! Surtout que le tempérament du héros est loin d'irradier de bonheur son entourage par de ages discours car lors de son retour sur la planète Big Apple, David redevient un vrai lieutenant de police new yorkais de série télévisé : il répand la bonne parole à coup de magnum, prie pour une courte vie aux criminels et agit toujours dans l'intérêt du Patron perché tout là haut... dans le QG de la police. Mails il trouvera toujours réconfort auprès de "Frère" Bab's et "Soeur" Tchaikoswky.

Soda est une série d'action pure et dure comme un bon gros film d'action, c'est-à-dire beaucoup de coups de feu et un minimum de réflexion pour des litres de sang qui coulent à flot... cependant la sauce prend bien et les aventures du flic-pasteur se dévorent facilement en laissant quelques questions en suspens dont celle qui revient le plus fréquemment à l'esprit du lecteur : pourquoi manque-t-il deux doigts à la main gauche de David ? Pour l'instant sans réponse... malgré les 11 volumes développés jusqu'à présent avec pour tous un titre évocateur.

Les scénarios de Philippe Tome sont très bien construits pour donner la dose d'action nécessaire à retrouver l'esprit du « tu tires sur tout ce qui bouge à la Bruce Willis » en nous montrant toutes les facettes de la scène du crime new yorkaise en passant par les parrains, les tueurs à gages ou les simples délinquants. De plus, l'humour est présent voire omniprésent entre deux tueries sanglantes. Voir les « coups de téléphones à domicile des « frères » et « soeurs » ou bien encore la messe en compagnie de détenus constituent tout un programme !

Chaque aventure est une véritable surenchère de scènes d'action orchestrées de manière magistrale dans le vrai New York en passant aussi bien des beaux quartiers qu'au Bronx grâce au dessin de Warnant pour les deux premiers albums et de Gazzotti pour les suivants où le trait est beaucoup plus affiné mais qui édulcore plus l'ambiance sombre des deux premiers albums. Au change, entre les deux dessinateurs, on ne peut pas vraiment dire si on y gagne car la série change radicalement d'état d'esprit : New York décrit d'une manière sombre dans les deux premiers albums donnait vraiment une impression glauque et assez prenante(toutes proportions gardées) tandis que depuis l'arrivée de Gazzotti, les couleurs vives prennent le dessus en évaporant le mystère qui entourait l'ambiance sombre... on aime ou pas le changement si bien que la question peut se poser pour savoir si ce n'est pas une volonté de la maison d'édition Dupuis de vouloir rendre accessible à son jeune public une série qui partait pour devenir une bonne série bien plus mature...


Avis partagé pour ce mélange d'action tonitruant et d'humour religieux mais qui reste accessible quel que soit son auteur. Néanmoins, Soda reste agréable à lire et je recommande particulièrement les volumes 1 Un ange trépasse, le 2 Lettre à Satan et le 5 Fureur chez les saints qui sont les trois albums qui sortent du lot, surtout que la série commence à perdre un peu de son charme lors de ces derniers albums. Prions ensemble mes chères frères et soeurs pour qu'il reprenne du poil de la bête.


Liste des albums (mise à jour au 10 octobre 2007) :

Tome 1 - Un ange trépasse (1987)
Tome 2 - Lettres à Satan (1988)
Tome 3 - Tu ne buteras point (1991)
Tome 4 - Dieu est mort ce soir (1993)
Tome 5 - Fureur chez les saints (1993)
Tome 6 - Confession express (1994)
Tome 7 - Lève-toi et meurs (1995)
Tome 8 - Tuez en paix (1996)
Tome 9 - Et délivre-nous du mal (1997)
Tome 10 - Dieu seul le sait (1999)
Tome 11 - Prières et balistique (2001)
Tome 12 - Code Apocalypse (2005)

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre