7/10Le Signe de la Lune

/ Critique - écrit par naweug (), le 20/10/2009
Notre verdict : 7/10 - Rendez-vous avec la lune (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Plongée au coeur des croyances ancestrales dans l'Espagne du début du XXe siècle. Conte fantastique écrit par Enrique Bonet et dessiné par José Luis Munuera.

Si vous aimez les récits initiatiques, avec une pointe d'onirisme et de fantastique, Le Signe de la lune vous plaira. Ce one-shot de 130 pages nous emmène sur les traces d'Artémis et de son petit frère, dans l'Espagne des années 1920. Dans leur village, les croyances ancestrales et les superstitions sont très ancrées dans les moeurs. Artémis est d'ailleurs fascinée par la lune, qu'elle tente à tout prix de voir tous les soirs avec son petit frère. Jusqu'au jour où une horrible tragédie la changera pour le reste de ses jours.


Le Signe de la lune
a été écrite et dessinée par Enrique Bonet en 1995, après une conversation dans une cafétéria avec son ami Miguel Angel Parra. Alors constituée de 24 pages, elle fut tirée à une centaine d'exemplaires et distribuée à l'entourage des auteurs. Pourtant, Enrique Bonet ne l'oublia et en parla un jour avec José Luis Munuera. Ce dernier tomba alors sous le charme de l'histoire et lui proposa d'en faire une "ré-adaptation", pour la présenter à ses contacts professionnels. Pour la petite histoire : ils n'ont pas fait de dossier de présentation pour la proposer aux éditeurs. Juste quelques planches, accompagnées d'un mot...


Intriguée par le résumé et les travaux précédents du dessinateur (Merlin, Nävis, Spirou...), j'avais hâte de lire cet album. Pourtant, j'ai été un peu déçue. Pourquoi utiliser une pointe de rouge dans l'album, alors que le reste est en noir et blanc ? Pourquoi ce premier acte tragique arrive-t-il et quelle est la justification pour la mort d'un des personnages principaux ? Hormis ces deux points, l'ensemble est agréable à lire. Le rêve et la réalité se mélangent alors. On se perd dans la forêt avec les enfants ; on tremble lorsque, devenus adultes, ils se battent ; on rêve avec Artémis à la lune et aux étoiles..

Le récit a été co-écrit par Munuera, qui signe là son premier scénario, et s'inscrit dans la grande tradition du fantastique espagnol. Outre l'écriture, le dessinateur innove également côté graphisme : « je voulais quelque chose de très 'direct', spontané, mais avec une certaine densité visuelle. (...) J'ai passé plus de 6 mois à peaufiner une technique mixte de lavis à l'aquarelle et postproduction à l'ordinateur qui semblait combler mes objectifs. Je pouvais donc produire des dessins très aboutis assez rapidement, en fonçant sur la profondeur du champ visuel, l'atmosphère de l'image et la gestion de la lumière. » Le rendu est très surprenant : mélange de crayonné léger, d'encrage, de peinture... qui donne effectivement un rendu assez bluffant de la profondeur. Un petit point m'a un peu troublée : certains personnages ou certaines expressions semblent être très influencés par son travail sur la série Spirou et Fantasio

Bel album, Le Signe de la lune fait la part belle aux rêves, avant de nous replonger avec violence dans la réalité. Et nous démontre bien que la vie vaut le coup d'être vécue à 200%.

A découvrir
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6