6.5/10Saint-Germain, puis rouler vers l'ouest !

/ Critique - écrit par G., le 01/07/2009
Notre verdict : 6.5/10 - Road-movie alcoolisé (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Après avoir travaillé dans le monde de la télévision et de l'animation, Bruno Le Floc'h est passé au monde de la bande dessinée en 2003. Il a récemment publié son cinquième album, pour la première fois chez Dargaud : Saint-Germain, puis rouler vers l'ouest. L'histoire que nous raconte cet auteur est celle d'Alexis, joueur de saxophone qui va de Paris à Dinard pour retrouver la femme de sa vie. Cet album est une sorte de road-movie.

L'histoire se déroule dans les années soixante-dix. Alexis est saxophoniste et passe ses nuits à jouer à Saint-Germain des Près et ses journées à cuver le bourbon nocturne. Un matin, la femme de sa vie, Mary, ne supportant plus ses activités nocturnes, le quitte. Bruno Le Floc'h nous raconte le voyage d'Alexis à la recherche de son amie. L'histoire est malheureusement le point faible de cet album. Alexis fait quelques rencontres, presque toutes féminines, mais dans l'ensemble il ne se passe pas grand chose. Les personnages ne sont qu'esquissés, même le personnage principal n'est pas vraiment développé. On n'apprend pas grand chose sur Alexis à part son amour pour la musique, l'alcool et les nuits blanches. Cette bande dessinée est très contemplative, ce qui n'est pas forcément rébarbatif mais conviendrait plus à un film.

Par contre les dessins sont vraiment très réussis. Parfois minimaliste, les visages n'étant même pas remplis, le graphisme sait se faire beaucoup plus présent. Bruno Le Floc'h réussit à diversifier l'ambiance visuelle tout au long de l'album : sur la même page, à une case très colorée peut succéder une autre quasiment blanche avec pour seul personnage la 203 décapotable d'Alexis. La narration se déroule au mois de juillet et le crayon du dessinateur va même jusqu'à nous faire ressentir la chaleur. N'ayons pas peur de le dire, cette bande dessinée n'est pas sans rappeler à certaines pages le trait d'Hugo Pratt !

En conclusion, malgré une histoire et des personnages assez peu approfondis, la lecture de Saint-Germain, puis rouler vers l'ouest reste très agréable grâce au talent de dessinateur de Bruno Le Floc'h. Cet album constitue une expérience visuelle très agréable à la façon d'un road movie qui sait prendre son temps. Le paradoxe étant qu'il manque une bande son à cette "road-bd" qui raconte le voyage d'un jazz-man.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta