9.5/10Rubrique-à-brac

/ Critique - écrit par Ichabod, le 25/09/2004
Notre verdict : 9.5/10 - Glacial et sophistiqué (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Au long des pages, le non-sens et l'absurbe côtoient la poésie la plus délirante.

Extrait :

« Bonjour les amis ! J'aimerais vous parler du pélican. Car je suis sûr que vous ne savez rien du pélican. Personne ne connaît le pélican. Moi même, je veux bien être pendu si je possède le moindre soupçon d'indice d'information sur le pélican. Mais je suis le genre de gars qui aime bien faire profiter de son ignorance.»
« Le pélican » Marcel Gotlib, Rubrique-à-Brac - Tome 1

 

Cher M. Gotlib,

A la lumière de l'extrait ci-dessus et de votre Rubrique-à-brac, je suis obligé de constater qu'en matière d'ignorance, vous n'êtes pas le dernier, bien au contraire. Dans vos double-pages, qui paraissaient dans le magazine « Pilote » au début des années 70 , vous avez sans honte aucune étalé votre complète absence de connaissance, à travers moult personnages caricaturaux et exagérés, tels le commissaire Bougret et son fidèle inspecteur Charolles, le professeur Burp, SuperDupont, la coccinelle anonyme mais bavarde, un certain Gotlib, ou encore M. Newton, dont vous massacrez la théorie dès que l'opportunité se présente, à coup d'objets hétéroclites (sur la tête bien entendu).

Non content d'user ainsi d'individus chamarrés et chatoyants, vous avez aussi osé, comme pour le pélican, torturer l'image des vaches, lions, girafes, crocodiles, marmottes, paresseux, poules et tamanoirs (et encore, j'en oublie). On aurait pu croire que cela vous suffirait, cher M. Gotilb. Mais non, lancé dans votre croisade contre le savoir, vous vous êtes aussi attaqués aux objets. On a également pu lire des rubriques entières consacrées à des thèmes dont vous ignoriez tout de A à Z.


C'est pourquoi je n'ai qu'une seule chose réellement importante à vous dire, et cette chose, c'est :

merci M. Gotlib.

Car oui, la Rubrique-à-brac et surtout l'humour qui transpire de chacune de vos chroniques, humour glacial et sophistiqué cela va sans dire, ne me laisse pas de glace. Au long des pages, le non-sens et l'absurbe côtoient la poésie la plus délirante. Le comique de répétition joue aussi un grand rôle dans ce bric à brac. Mais le pire, c'est qu'en plus d'être drôle, vous excellez dans le dessin. Que ce soit en noir et blanc ou en couleur, dans le style caricatural ou réaliste, les planches restent toujours agréables à regarder, mais pourtant fourmillent de détails que l'on prend un malin plaisir à rechercher. Ah, il faut aussi parler de la mise en page, audacieuse par moment, comme le prouve celle de l'exposé sur la girafe, dans laquelle ladite girafe déborde quasiment toujours sur deux cases, voire trois, quand elle n'essaie pas de tenir sur ses pattes arrières pour rester sur le bord de la page.

Alors oui, cher M. Gotlib, vous êtes du genre à faire profiter de votre ignorance. Et moi de cette ignorance-là, j'en redemande.

Et pour finir sur un exemple concret d'humour glacial et sophistiqué :
« Comment allez-vous, yau-de-poële ? »

Qu'est-ce qu'on se marre ici les aminches, hein ? PS : Malgré les apparences, cette critique n'est pas sponsorisée par Gotlib.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Joe Bar Team
Joe Bar Team