7.5/10Les Rois Vagabonds

/ Critique - écrit par iscarioth, le 30/08/2005
Notre verdict : 7.5/10 - Les Raisins de la Colère (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 5 réactions

Les Rois Vagabonds se situe dans la droite lignée de Un Monde de Différence, écrit par Howard Cruse, portant lui sur l'Amérique ségrégationniste et homophobe des années 1960.

L'histoire

Janvier 1932. L'Amérique s'enfonce dans la plus grande crise économique de son histoire. Les licenciements, l'errance et la misère sont partout. Fred, jeune garçon presque adolescent entame un long périple à la recherche de son père. Il rencontre sur son chemin Sammy, le "roi d'Espagne"...

Road comic initiatique

Les Rois Vagabonds, c'est à la fois le portrait social de cette Amérique en « Grande Dépression » et le road book initiatique d'un jeune garçon pénétrant dans les premiers moments de son adolescence. James Vance raconte, dans une introduction réalisée en 1990 : « C'était sur eux que j'écrirais [les vagabonds], tout autant que sur le jeune Fred Bloch, m'attachant aussi bien à décrire le refus de la société de leur venir en aide, que le voyage initiatique d'un jeune adolescent ». En parcourant une Amérique dans ses heures les plus sombres, le lecteur relève beaucoup de détails, qui révèlent une pertinence historique et sociale importante. Les publicités, tracts, affiches de films restituent bien l'univers de l'époque : le travail des auteurs a été documenté. Les Rois Vagabonds énumère une grande quantité d'anecdotes et de péripéties témoignant de la décrépitude extrême de l'Amérique de ces années-là : une famille dont les membres ne mangent que quelques jours par semaine, chacun leur tour, un ouvrier s'en prenant à son patron, des manifestations de la faim qui finissent en bains de sang... On observe une Amérique qui, face à la disette, se réfugie dans son communautarisme : les portes claquent, juifs, noirs et catholiques ne se mélangent pas. Les "hobos" (homeless boys : garçons sans domicile) sont rejetés et méprisés. C'est une guerre civile de la faim qui semble se dérouler et c'est un véritable pan de l'histoire américaine que l'on découvre là. Car, même en étant très au courant des faits historiques de ces années (le mardi noir, les suicides de Wall Street, Hoover et Roosevelt, le New Deal...), on ne peut pas saisir la réalité sociale de cette crise. Les livres d'histoire rapportent des faits mais ne nous permettent pas de les vivre. A leur manière, littératures et films nous donnent cette opportunité. En lisant Les Rois Vagabonds, on pense bien évidemment au film Les Raisins de la Colère, de John Ford, première oeuvre d'envergure sur la Grande Dépression, réalisée quelques maigres années après la fin de la crise et à l'aube de la Seconde Guerre Mondiale.

Living in America

Les Rois Vagabonds s'inscrit très profondément dans la culture américaine. A tel point que les indications historiques à la fin de l'ouvrage édité chez Vertige Graphic ne sont pas de trop pour saisir certaines subtilités de l'album. En plus de rappeler les années sombres de l'histoire des Etats-Unis, Les Rois Vagabond ressuscite une certaine mythologie américaine, celle de l'ouest et du voyage. On retiendra le personnage fantaisiste de Jesse James mais aussi les références explicites à de grands auteurs de road books tels que Mark Twain ou Jack London.

Intense et juste

Les Rois Vagabonds emploie un ton juste pour parler de sujets difficiles et sensibles. James Vance, qui est tombé amoureux du dessin de Dan Burr, n'a pas à regretter son choix : le dessinateur confère à ses personnages une grande intensité : les regards échangés sont souvent très impressionnants de profondeur. La misère est décrite avec sobriété mais en toute honnêteté : on pense beaucoup au néoréalisme italien et notamment au film de Vittorio de Sica, Le Voleur de Bicyclette. James Vance, pour sa première incursion dans le monde de la bande dessinée, démontre une parfaite maîtrise du dialogue et de la dramatisation : sûrement un héritage de sa prodigieuse carrière théâtrale. L'émotion est bien placée et prenante. De nombreux moments marquent les esprits comme le chant de l'Internationale par les manifestants ou l'attaque du camp des hobos.


Vertige Graphic, c'est une collection à grande teneur historique et sociale. Les Rois Vagabonds se situe dans la droite lignée de Un Monde de Différence, écrit par Howard Cruse, portant lui sur l'Amérique ségrégationniste et homophobe des années 1960.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)