7/10Rising Stars - Acte 2

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 28/12/2012
Notre verdict : 7/10 - La guerre des étoiles ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Nous l’attendions et la voici : la seconde partie de Rising Stars. Stracsynski est globalement entouré des mêmes artistes (à quelques exceptions près) et il continue de nous présenter les aventures du Poète et de ses congénères. Après un premier tome introductif mais efficace, place à l’action.

Rising Stars - Acte 2
Dans le genre beau ténébreux !
En effet, nous retrouvons nos héros dix ans plus tard. Une série de coupures de journaux nous explique la situation et on comprend que Stéphanie Maas est hors de contrôle. Elle a regroupé autour d’elle une poignée de Spéciaux renégats et elle tient Chicago sous sa coupe. Dans cette zone, c’est l’horreur au quotidien et nul ne semble capable de l’arrêter. Le héros, le Poète, est en exil auprès du professeur qu’il considère comme son père. Cependant, Ravenshadow et la belle Chandra vont parvenir à le rallier à leur cause : la lutte contre Maas. En effet, le Poète avait surpris son monde en montrant que ses pouvoirs étaient bien plus puissants qu’on pouvait le penser. Ce tome va donc se diviser en deux parties : la guerre et ses conséquences. La première partie est tournée vers l’action à 100%. Malgré quelques révélations chocs, nous serons dans les combats. Basiquement, j’ai du mal à comprendre pourquoi il y un break de dix ans. Vu la situation, j’imaginais une réponse bien plus tôt. La seconde partie est plus convaincante. Suite à la guerre et à son tribut, le Poète se pose des questions pertinentes qui vont l’emmener vers une nouvelle voie. Il va rallier à sa cause les survivants des Spéciaux et cette partie passe beaucoup trop vite tant son intérêt et sa structure sont appréciables. La troisième partie se fera donc réclamer.

Rising Stars - Acte 2
Tout est dans le style !
Visuellement, même constat, la première partie a tendance à trop en faire : trop de poses héroïques, trop de muscles, trop de tout à l’image de Matthew Bright qui parviendra à se racheter sur la fin. Le personnage de Sanctuary va parvenir également à montrer une facette intéressante en se séparant de son père. Néanmoins, cela ne suffira pas pour dépasser la seconde partie. Certes le Poète joue un peu les fils prodigues mais l’ensemble est percutant. Patriot va se dépasser dans cette partie et nous montrer un nouveau visage. Sa transformation sera à l’image des autres personnages comme Pyre ou Laura. Cela se verra aussi sur la forme qui sera plus épurée, moins flashy. On assiste à un héroïsme plus tangible où chaque Spécial va pouvoir exprimer ses capacités. Certes, Patriot sera dans la force colossale et l’exploit, mais cela servira le récit et montrera également une façon plus humble et sincère de servir les autres. Pas de grandes capes, pas de grandes poses, juste des actes illustrés fièrement. Même les réflexions du Poète seront visuellement moins tourmentées.

Un second acte qui est percutant bien que sa première partie en fasse un peu trop. La seconde partie contrebalance bien tout ça et tout est là pour donner envie d’en savoir plus sur le destin des Spéciaux.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre