8/10Récré A3 et Peaux Epaisses : que valent-ils ?

/ Critique - écrit par Cirriana, le 11/08/2021
Notre verdict : 8/10 - Du bon et du moins bon pour cette fois

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Tags : [phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 334: Invalid argument supplied for foreach()
[phpBB Debug] PHP Warning: in file /var/www/krineinfr/article.php on line 341: Invalid argument supplied for foreach()

Au opposé nous vous présentons une BD à l'humour omniprésente et un space opera bien aiguisé.

Récré A3 - Tome 1 : Cornes aux fulgures et Plats de Nitrons - note : 5/10

 

Ce titre parodique, imagine les héros de notre enfance sous un autres aspects, dans la collection Soleil pop. Ici Actarustre a le melon XXL et il en devient puant. Albatard joue les joli cœur avec Candide. Les grands méchants, Minablos et Hydargus, sont minables. Bref tout ce petit monde fait des gags, des vannes et des mini sketchs sur une voir deux pages. 
On les reconnait de suite.

 

On retrouve les couleurs vives et franches de nos animés pour ce pastiche. Tous accompagnés de leurs atouts habituels.
Bon c'est drôle, on ne se cache pas derrière son majeur.

 

C'est parfois drôle, toujours lourd, cela en fera rire certains, en rendra nostalgique d'autres. Je ne suis pas emballée par cette proposition drolatique un peu lourde, un peu cousu de fil blanc. Mais peut être que je manque de codes afin de mieux comprendre toutes les références faites à cette période bénie de Récré A2. L'idée est toujours sympa de retrouvez nos héros des dessins animés de notre enfance, de les détourner pourquoi pas aussi mais peut être qu'un peu plus de finesse et moins de redondance aurait rendu ce titre plus attractif.
La Team Récré A2.

 

Peaux Epaisses - note : 8/10

 

Les éditions Les Humanoïdes Associés et Edition Critic proposent une adaptation du space opéra de Peaux épaisses de Laurent Genefort par Serge Le Tendre.

Pour résumé l'univers de ce titre, la conquête spatiale bat son plein, les espèces vivantes sont diverses et variées. Parmi elles, se trouvent les Peaux-Epaisses, génétiquement modifiées pour travailler dans le froid du vide interstellaire, elles ont des peaux convoitées ce qui va les amener à leurs exterminations.
Vers l'infini et l'au-delà.

 

Voilà pour le décor, côté protagonistes, il y a une ethnologue, des mercenaires et tout ce petit monde ne s'entend pas forcément. On est tout de suite plongé dans un univers bien detaillé, on aimerait même en avoir plus, plus de détails, plus d'infos, bref, on sent que l'univers est bien construit et qu'il ne demande qu'à être exploité par une aventure digne de ce nom. Côtes dessins (Pasquale Frisenda), la qualité n’est pas égale, certaines images sont étonnantes : belles, détaillées, aux touches de couleurs tranchantes. Et d'autres, surtout des cases de transitions, donnent l’impression de n'être pas abouties. Le trait est plus brouillon, les expressions faciales plus floues. Ce qui tranche d'autant plus avec la qualité de certaines pages!
notre héros, des plus sympas.

 

N'ayant pas lu le roman initial je ne jugerai pas l'adaptation par sa fidélité au Space opéra de 92, mais bien par son aspect BD. On se plonge immédiatement dans l'univers proposé. On suit la traque avec l'envie que l'aventure dure plus longtemps, on s'attache aux personnages et on a envie d'avoir plus de pages à lire et surtout une suite.
l'énigme qui nous tiendra la moitié du titre.

 

Bref, que cette adaptation fasse débat pour sa qualité ou sa fidélité à l'œuvre initiale est une chose, mais cela reste un très bon titre de SF!!

 


© Les Humanoïdes Associés & © Edition Critic - © Soleil Pop 2021.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse