8.5/10Reconquêtes - Tome 1 - La horde des vivants

/ Critique - écrit par plienard, le 06/06/2011
Notre verdict : 8.5/10 - Miville-Deschênes se déchaîne (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

La horde des vivants regroupe trois peuples scythes. Elle est réputée pour être implacable quand on l’attaque. Mais pourquoi les hittites osent-ils le faire ? Runberg et Miville-Descschênes donne la pleine mesure de leur talent pour un album bien fichu et esthétiquement beau.

Les hittites, avec à leur tête, le roi Hattushili, ont pris la cité scythe Urar. Devant le danger que représente ce peuple, le roi des babyloniens Hammurabi dépêche une de ses meilleures scribes, Thusia, afin d’inviter la horde des vivants à se mettre en guerre contre les hittites. Cette association de trois peuples scythes, gouvernée par Marak le roi des Callipides, Kymis le roi des Cimmériens et Simissée la reine des Sarmates forme une des plus implacable armée qui puisse exister. Mais avant de partir en guerre, il convient de consulter les forces divinatoires, notamment par l’oracle Mestor et elles ne présagent rien de bon.


DR.
Cet album est la bonne surprise de ce mois de mai. Avec une couverture un peu taciturne, peu aguichante, on s’étonne de la qualité du contenu. Pourtant les noms de Sylvain Runberg et François Miville-Deschênes inspirent la confiance. Ils ne nous décevront d’ailleurs pas quand on entamera la lecture. Mais cette couverture reste une énigme. Ce ciel bleu uniforme qui fait les trois-quarts de la page et cette cavalière de dos qui regarde un horizon qu’on ne voit pas, résonnent étrangement en comparaison de la couleur des pages intérieures et aux femmes le plus souvent à moitié nues. Si les auteurs ont voulu éviter tout racolage c’est réussi.

Car la claque, vous l’aurez compris, ne vient pas de la couverture, mais bien du contenu de l’album. Certes, certains visages et la couleur ne sont pas sans rappeler fortement une autre série de François Miville-Deschênes, Millénaire. Mais bon sang, qu’est-ce que c’est beau ! Certaines planches, et notamment les doubles pages rappellent  certaines pages et couleurs de Diosamante par Jean-Claude Gal. Les personnages sont aussi magnifiques, avec une préférence toute particulière pour les femmes qui sont splendides. Et si le lecteur pourrait penser que de les présenter à moitié nues est un peu racoleur, Sylvain Runberg s’en est défendu suite à un article dans BDZoom précisant que ce pourrait être une représentation fidèle des us de l’époque.


DR.
Cet album est plutôt un album de présentation des personnages et du contexte historique. On perçoit aussi que l’association des trois peuples scythes repose sur l’avantage que procure chaque clan aux deux autres, et que cette entente est fragile. Et si le lecteur accepte assez facilement le côté mystique de chaque peuple, on comprend mal pourquoi les monarques semblent peu enclin à tenir compte des prédictions des atlantes et autres prédicatrices alors que les croyances aux dieux semblent si fortes et si importantes.

J’espère que les auteurs me pardonneront mon laïus sur la couverture. Et je ne sais pas si cela rattrapera mes écrits, mais le quatrième de couverture correspond beaucoup plus au contenu. Toujours est-il que cet album est enivrant et qu’heureusement il aura une suite.


DR.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)