7/10Re-mind - Tome 2

/ Critique - écrit par plienard, le 23/01/2011
Notre verdict : 7/10 - Total Recall (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un choix cornélien s'offre à John Geb, sauver des milliers d'Américains ou sauver son fils. Un bel album bien rythmé qui s'est fait attendre.

Si John Geb se sauve in-extremis du FBI, ses ennuis ne sont pas pour autant terminés. Son fils est dans un état préoccupant et un dilemme se pose à lui : doit-il sauver son fils et compromettre la vie de milliers de personnes ou le sacrifier au nom du bien public ?


C'est pas le moment de dormir !
Après la promesse non-tenue de paraître le second opus pour le mois d’octobre, on obtient enfin satisfaction en ce début d’année 2011. On a même une double satisfaction. La première est d’avoir tout simplement la suite. La deuxième est sur le résultat. L’attente a été bénéfique car l’intrigue est menée de main de maître tout au long de l’album, nous tenant en haleine au rythme de l’horloge de la bombe chimique. La comparaison à la série 24 est inévitable (déjouer un attentat dont on ne sait rien, action rendue difficile par la présence d’un traître au sein du FBI). L’action et la réflexion prend d’ailleurs le pas sur la technologie. En effet, la technologie Re-mind (pourvoir enregistrer le film de la vie d’un mourant) va ici être peu utilisée et va montrer ses limites (éthiques). Ainsi la réponse (de l’album) à la question « la fin justifie-t-elle les moyens ? » est : faisons confiance à l’homme.

Si le scénario est de bonne qualité, le dessin lui rend la pareille. Il est réaliste sans surplus de détails. Les émotions ont quelquefois du mal à être retranscrites : on ressent mal l’émotion de l’agent du FBI Blake quand le président lui ordonne de tuer Ethan Geb et qu’il décide de suivre son instinct de père. On regrettera aussi le peu de cases par pages. Cela ne nuit pas à la compréhension de l’histoire, au contraire, ça la dynamise. Cependant l’album semble maigre au toucher comme au regard (peut-être aussi dû à l’épaisseur du papier utilisé).

Suite attendue depuis quelques mois, Re-mind ne déçoit pas. Alcante qui sort aussi Rani (au lombard) ce mois-ci est particulièrement en vue juste avant Angoulême. Et Mutti met son scénario à l’honneur avec talent. Si la série a le succès qu’elle mérite, il semble bien qu’elle pourra s’enrichir d’un second cycle.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre