5.5/10Rani - Tome 2 - Brigande

/ Critique - écrit par plienard, le 05/02/2011
Notre verdict : 5.5/10 - Jolanne enjôlée (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Les ennuis continuent pour Jolanne qui, accusée du meurtre d’Isabelle de Marsac, s’est enfuie et a rejoint un groupe de voleur dirigé par l’ange noir.

A la suite du piège fomenté par son demi-frère Philippe, Jolanne de Valcourt se retrouve accusée du meurtre d’Isabelle de Marsac, la mère de son amie Laure. Elle est alors emmenée par l’inspecteur Laroche pour être jugée. Mais lors de son transport, elle parvient à s’échapper avec l’aide inattendue du beau Craig Walker, espion anglais. Elle succombe à son charme avant que celui-ci ne soit abattu par Laroche.


DR.
Huit tomes sont prévus pour raconter les aventures de Jolanne. Voici donc le deuxième album, nommé Brigande, qui, et vous l’aurez certainement compris, va emmener notre héroïne sur les chemins de la rapine. C’est, en tout cas, ce que le titre tente de nous faire croire. Car, il n’en sera, finalement, que peu question. La demoiselle ayant des principes, le seul vol qu’elle acceptera de faire sera celui chez son demi-frère.

La machine à best-seller, en la personne de Jean van-Hamme, s’associe au scénario à Alcante (Re-mind, chez Dargaud) et au dessin avec Francis Vallès pour une série plutôt jolie mais sans réel charme. En effet, les événements et les péripéties s’enchaînent sans réellement convaincre. Jolanne est capturée, Jolanne s’échappe, Jolanne est re-capturée, et elle s’évade de nouveau. Heureusement, vous allez me dire, sinon la série serait déjà terminée. Laroche passe vraiment pour un incapable, sentiment renforcé par son physique à la capitaine crochet. Ajouté au bis-repetita de l’évasion, un sentiment de situation convenue, sans réelles originalités. Le bel espion qui lui prend sa virginité et qui tombe du haut d’un ravin, un brigand qui la prend sous sa coupe pour lui apprendre les ficelles du métier et dont la favorite, Marja, va devenir jalouse. Et tout le monde sait que les histoires de femmes jalouses n’apportent que des ennuis. Pour les plus âgés d’entre vous, la comparaison à la série Angélique sera une évidence. L’histoire d’une jeune femme qui connaît tous les malheurs et dont les hommes tombent amoureux, et qui croient que son bel amant est mort. Car ici, on ne croie jamais à la mort de Craig.
DR.
L’histoire est tellement convenue qu’on le voit bien revenir d’entre les morts prochainement. Mais l’avenir nous le dira.

Dans les autres choses qui ne marchent pas vraiment, l’histoire du brigand Gabriel, surnommée l’ange noir. Notez la note d’humour, c’est la seule de l’histoire. L’association Gabriel avec ange fait déjà sourire, et noir car le brigand est d’origine antillaise, fils d’une esclave martiniquaise. Concernant son histoire personnelle, on a du mal à croire qu’il soit devenu le chef des brigands tellement on se doute que la couleur de sa peau le fait reconnaître partout.

Pourtant, le graphisme est élégant et correspond bien à l’atmosphère du 18ème siècle. Les dessins sont beaux, la pagination alterne grande case le plus souvent sur trois bandes par pages. Mais cela ne suffit pas. On attendait un peu plus de cette série avec les noms de ses scénaristes. A noter qu’elle fait l’objet d’une adaptation télé dont le tournage a démarré en Novembre 2010 et se terminera en Avril 2011.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6