8.5/10Ragoût aux truffes

/ Critique - écrit par Maixent, le 01/05/2021
Notre verdict : 8.5/10 - La campagne ça vous gagne (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Retour à la terre

On connaît tous Fluide Glacial, magazine d'Umour et de Bandessinées depuis 1975 connu pour sa verve satyrique, son humour absurde et qui a vu des générations d'auteurs de talent converger dans ses pages. Quand on pense Fluide Glacial on pense en vrac Edika, Bidochons, Gotlib, Soeur Marie-Thérèse ou Litteul Kevin soit un peu de sexe, un peu de grivois, beaucoup de talent et des scènes drolatiques cultes. Tout ça pour dire que Ragoût aux truffes fait office d'intrus. On aurait plutôt vu cet album dans le catalogue Glénat ou Dargaud mais quand on un bon album sous le coude, il serait dommage de s'en passer.


Quand on n'a plus de temps à perdre avec un système obsolète

 

Cendre, une jeune chef au caractère bien trempé travaille dans un restaurant étoilé mais entre un chef à l'ancienne et un modèle social qui ne lui correspond pas, elle décide de démissionner. En effet, servir un plat raffiné à un chienchien à sa mémère pour ensuite balancer des seaux de javel sur les restes dans les poubelles pour éviter qu'un SDF les récupère, c'est trop pour elle. Elle décide donc de prendre le temps de réfléchir à la situation et à ce qu'elle est prête à accepter en retournant vivre un temps chez sa mère dans le Lot. Là, en accord avec ses pensées humanistes et solidaires, elle prend la décision d'ouvrir un restaurant dans une vieille ruine qui respectera le terroir et mettra en avant des valeurs de bien-être et de solidarité tout en proposant la qualité de son apprentissage. Avec une équipe improbable pour tout DRH qui se respecte, elle mènera à bien son projet proposant une cuisine végétarienne raffinée autour d'un concept séculaire : le feu. Dans un cadre qui l'est tout autant, prouvant que le modèle économique de la restauration et de la société en général peut aussi fonctionner avec de nouvelles valeurs basées sur le respect et le plaisir du vivre ensemble.
Une collection de courges qui fait rêver

 

Il s'agit donc d'un texte engagé dans une société qui se pose des questions concernant ses modes de vie basés sur la productivité et le stress. Sans aller dans le côté bobo qui prône un retour à la terre sans réfléchir aux conséquences, Ragoût aux truffes offre une alternative basée sur des compétences et un savoir faire s'inscrivant pleinement dans son siècle. On est donc loin de la caricature avec des personnages attachants et vrais et des problématiques réelles qui nous parlent à tous. Ce sont des gens « simples » avec leurs envies, leurs rêves mais aussi leurs fêlures et leurs traumatismes qui tentent de donner une cohérence à leur vie. Un récit qui colle à notre réalité sociale des années 2020 comme le prouve le portrait de Thomas Benady à la fin de l'ouvrage. Un chef bien réel passionné de gastronomie dont la démarche est parallèle à celle de la fictionnelle Cendre. C'est un retour à des valeurs réelles qui nous est présenté, une démarche écologique et morale nécessaire d'adapter nos principes, techniques et philosophie en harmonie dans une vision globale d'être au monde.


Testé et approuvé

 

Avec un dessin soigné et une narration fluide, ce bel album étaye parfaitement son propos dans une lecture agréable et construite. Sans jamais sombrer dans la caricature, Ragoût aux truffes offre le portrait d'un changement nécessaire et d'un bouleversement de nos habitudes tout en finesse. Une ode aux plaisirs et la redécouverte d'un patrimoine oublié qui nous rendrait pourtant la vie plus agréable.

P.S : Les navets confits au miel finalement ce n'est pas si mal... 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse