6.5/10Punisher Max - Frank - Prise de conscience

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 04/10/2012
Notre verdict : 6.5/10 - Punichanalyse ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le Punisher Max tentait de nous présenter ses ennemis sous un jour nouveau. Après le Caïd et Bullseye, l’équipe dirigée par Aaron va se pencher enfin sur le héros de la saga. Il est temps car son héros est drôlement mal en point après les deux premiers tomes.


Franck en famille ... le "bon vieux temps"
C’est en prison en soin intensif que nous retrouvons Frank Castle dit le Punisher. L’homme est tellement redouté que personnes osent l’attaquer quand il est dans le coma de peur que ce soit une ruse pour dessouder un ou deux gars. Cependant, il est bel et bien dans les vapes et entre deux comas, il se rappelle son retour au pays après le Viêtnam. Las, déprimé, il tente de se reconstruire un semblant de vie familiale mais il sait au plus profond de lui même qu’il a déjà perdu son âme. C’est donc, sur fond de souvenirs et de prison que ce constitue cet album. Le Punisher, brisé physiquement et mentalement, doit se relever ou périr. Un dénommé Jésus lui met la pression par dessus le marché. Non, Castle ne s’ouvre pas à la religion. Au lieu de cela, il a un voisin de cellule imposant qui entend bien voir le Punisher prêt à en découdre. Le Punisher fait donc son introspection et c’est une occasion de voir une énième version de la mort de sa famille. Cependant, quand on voit le déroulement du récit, on se demande presque si sa famille n’est pas une excuse vu l’intérêt qu’il leur porte. De même, la partie en prison est assez peu motivante malgré certains atouts comme Jésus ou la réputation de Castle.


Ils ont même flingué sa chemise !
Techniquement, on nage dans cet espace de déséquilibre entre les scènes en prison très dépouillées et presque pauvres et l’ancienne vie de Castle qui est plus détaillée et impose une atmosphère très chargée. Au final, la saga laisse un goût d’inachevé puisqu’à terme nous n’apprenons pas grand chose de plus sur le héros. Son chemin lorgne du côté de Rambo (pour son côté homme brisé) et les personnages supplémentaires à la série n’auront pas changé le monde. Pas mauvais mais pas révolutionnaire. Le Punisher Max, qui pourrait être un ultime dernier tome, joue dans le Max d’instrospection et cela est ce que la saga a pu apporter de mieux dans ses trois premiers tomes. Il reste maintenant deux tomes à Frank pour régler ses comptes.


Frank Castle serait-il au bout du rouleau ?

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6