9/10Le Protocole Pélican - Tome 1

/ Critique - écrit par plienard, le 29/09/2011
Notre verdict : 9/10 - ça vole haut ... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le retour en grande forme du duo Marazano – Ponzio est réussi avec Le protocole pélican. En utilisant les mêmes ingrédients, ils obtiennent les mêmes résultats sans pour autant nous décevoir. Ce n’est pas ça le talent ? ...

Plusieurs enlèvements suspects se déroulent aux quatre coins de la planète. Une dizaine au total. Dans un lieu tenu secret, onze personnes sont emmenées dans des cellules. Ressemblant à une prison sans en être une réellement, ces personnes sont devenues des unités, gardées par des compagnons et sont interrogées par des confidents.


DR.
Le duo richard Marazano - Jean-Michel Ponzio est de retour après le complexe du chimpanzé et Genetiks et est en grande forme. Si l’impression de déjà-vu est tout de suite palpable – comme un clin d’œil, l’un des personnages en fera d’ailleurs la remarque – on plonge immédiatement dans l’histoire, enfermé comme les unités, incrédules devant le sort qui est le leur. Au fil des pages, on accompagne les protagonistes en se posant la même question, mais sans les mêmes inquiétudes (on n’est pas logés à la même enseigne !). Peu à peu, des informations nous sont lâchés au détour des conversations entre les confidents ou les compagnons.

Sous couverts d’expérimentation scientifique, on soupçonne un projet politique d’asservissement des masses, de contrôle des consciences. Tout comme dans re-mind, qui paraît au même moment on cite l’hôtel Bilderberg.
DR.
Le groupe Bilderberg, aussi appelé conférence de Bilderberg ou club Bilderberg, est un rassemblement annuel et informel de personnalités de la diplomatie, des affaires, de la politique et des médias. Ce sommet annuel est au centre de plusieurs controverses du fait de sa non-médiatisation et du caractère confidentiel du bilan des conférences. Cette allusion insuffle une sorte de complot mondial.

Le dessin de Jean-Michel Ponzio, quoiqu’un peu difficile à appréhender est un mix entre la photo et le dessin. Sa façon de faire ressortir ses personnages du décor, de leur donner vie participe à l’intérêt de l’album et renforce le réalisme de l’intrigue. On a tout bonnement l’impression d’être au cinéma.

La complexité (du chimpanzé !)  de l’intrigue, la recherche du réalisme dans les personnages, dans le traitement de leur psychologie, tout participe à embarquer le lecteur dans un thriller politico-fantastico inquiétant.


DR.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre