7/10Prophet - Tomes 1 à 3

/ Critique - écrit par iscarioth, le 07/11/2005
Notre verdict : 7/10 - L'enfer sur terre (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Critique des tomes 1 à 3 : Prophet est une série à double tranchant : inventive et majestueuse graphiquement, on la sent parfois bancale narrativement, avec une trame scénaristique et une typologie des personnages faibles.

L(es) auteur(s)

En 2000, la sortie du tome premier de Prophet était très attendue. La raison est simple ; il s'agissait là, pour les bédéphiles, de la nouvelle série de Xavier Dorison, qui s'était fait très rapidement un nom dans la bande dessinée franco-belge avec une série extrêmement remarquée : Le Troisième Testament. « Par le scénariste du Troisième Testament » scandent les autocollants publicitaires apposés à Ante Genesem. Mais, dès le tome deux, la paternité de la série revient plus à Mathieu Lauffray, qui est dès lors seul à l'affiche, assurant le rôle du scénariste en plus de celui du dessinateur. A croire que, finalement, le nom de Xavier Dorison n'a été apposé sur le premier tome que pour attirer l'attention du public...

L'histoire

Jack Stanton est le seul rescapé d'une expédition dans l'Himalaya. Il y a fait des découvertes qui pourraient renverser notre vision du monde et a déjà écrit un livre de son aventure, rapidement propulsé au rang de best seller. Alors qu'il doit se rendre dans une soirée organisée en son honneur, Jack est projeté de sa voiture dans un univers parallèle très étrange.

Apocalyptique

Prophet est une série qui, au fil des pages et des albums, s'enfonce dans un grand mysticisme. « Infernum in terra », « pater tenebrarum » : les titres sont on ne peut plus révélateurs : le parcours de Jack Stanton est bien celui d'une descente aux enfers. Au départ, cet arrogant scientifique évolue dans un New York tout ce qu'il y a de plus réel, en déversant sa prose prétentieuse dans des émissions de télévision. De grandes catastrophes vont troubler la vie urbaine et Jack va finalement se retrouver plongé dans un univers apocalyptique : d'abord préhistorique et sauvage puis diabolique et lunaire. Prophet repose beaucoup sur son personnage principal. Nombreuses sont les scènes où celui-ci évolue seul. L'histoire est basée sur les tourments intérieurs de Jack et sur sa façon de survivre dans un monde qui lui est totalement étranger et hostile. Jack Stanton étant un golden boy assez peu charismatique, voire même agaçant, l'histoire ne possède pas de réel tonus narratif et peine de ce fait à accrocher. Le scénario en lui-même est assez habituel : Stanton se découvre prophète, ses relations avec son groupe d'apôtres sont assez prévisibles et hollywoodiennes : d'abord crédule et rejeté, Jack trouve ensuite un instinct et une foi en lui-même et devient meneur malgré tout. Cependant, si le mouvement général de la série est assez peu surprenant, la façon dont celle-ci met en scène son déroulement n'a rien de commun. L'univers créé est très riche. Comme dans tout bon récit fantastique, on a l'impression de percevoir visuellement et narrativement un monde dont on est incapable de comprendre l'essence : le chaos, l'apocalypse selon Lauffray est un dépaysement complet.
Un dépaysement qui doit beaucoup au dessin. Graphiquement, l'avis général sur Prophet est toujours plus unanime, Lauffray déployant un sens du cadrage et de la mise en page impressionnant. L'auteur s'affirme particulièrement dans les jeux d'ombre, dans la création de décors titanesques et d'un bestiaire dantesque.


Prophet est une série à double tranchant : inventive et majestueuse graphiquement, on la sent parfois bancale narrativement, avec une trame scénaristique et une typologie des personnages faibles.

Tome 1 - Ante Genesem (2000)
Tome 2 - Infernum in terra (2003)
Tome 3 - Pater Tenebrarum (2005)

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta