Prix des libraires BD 2008 - 19e édition

/ Actualité - écrit par athanagor, le 02/07/2008

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Pour sa 19e édition, le prix des libraires de la BD récompense cette année Le journal d'un ingénu (Une aventure de Spirou et Fantasio) par Emile Bravo.

C'est pour fêter ça et officialiser le truc qu'une immense surboum s'est tenue le 2 juillet 2008, au 7e étage des locaux de la Caisse d'épargne du 13e arrondissement de Paris.

Pour mémoire, les nominés furent :

Et bien sûr, Spirou.

Après la demi-heure de retard réglementaire, le directeur du mécénat de la Caisse d'Epargne, M. Philippe Lesieur, prend la parole pour présenter l'effort annuellement consenti par la Caisse en faveur de la BD en général et des jeunes talents de ce domaine en particulier. Là s'arrêtent les compétences mondaines de votre serviteur. Tout le monde se connaissant déjà, l'orateur suivant ne se présente pas (c'est en effet superflu quand seuls deux crétins sur la quarantaine de convives ne savent pas qui il est), mais vu la teneur de son discours je suppose qu'il est libraire.

La lecture de ce discours présente dans un premier temps les nominés et annonce dans un second temps que, comme chacun le sait depuis déjà deux ou trois semaines (sauf votre serviteur bien sûr), c'est Spirou qui gagne. Il profitera de cette tribune pour enchaîner sur le scandale que constitue actuellement l'attaque de la loi Lang sur le prix unique du livre et insiste pour dire que les sites internet commerciaux sont des salauds de pratiquer des frais de port variables, voire parfois gratuits. Chacun jugera.

Philippe Lesieur, un type, Emile Bravo, l'orateur. Belle brochette !
Philippe Lesieur, un type, Emile
Bravo, l'orateur. Belle brochette !
S'ensuivent la remise du prix à Emile Bravo et le petit discours de remerciement où il parvient à glisser l'étrange situation qu'est la sienne, de se voir remettre un prix par la Caisse d'Epargne pour une BD où il conseille de se méfier des écureuils. Puis suivra une séance photo avec : le lauréat, M. Lesieur, le deuxième orateur et un gars, je sais pas qui c'est, mais apparemment tout le monde le connaît et le juge suffisamment important pour figurer sur les photos.

C'est avec passion que chacun se jettera ensuite sur les petits fours, pour conclure une dure matinée de travail.

Sirotant ma coupe de champagne "Lanson" acquise de haute lutte, je profite d'un rare moment de volupté sur les hauteurs de la capitale, en discutant avec Vivian Lecuivre d'expressbd.com, seul journaliste présent à peu près aussi mal à l'aise que moi dans l'ambiance générale, et que j'imaginais, un peu plus haut dans ce texte, être le deuxième crétin du groupe avec moi, affirmation que je retire immédiatement.

J'étais donc seul.

PS : Si je sais qui est Philippe Lesieur, c'est parce qu'il s'est présenté en commençant son allocution, pas parce que je préfère les DRH aux libraires.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team