7/10Prince Lao - Tome 1 - L'île aux loups

/ Critique - écrit par iscarioth, le 15/06/2006
Notre verdict : 7/10 - Le Yakari des montagnes (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

L'île aux loups semble annoncer une série pleine de tendresse, de compagnonnage et d'aventures. A mettre entre les mains des tous petits.

Au sommet de l'Himalaya, le petit Lao voit sa vie bouleversée : sa famille entière est décimée par une avalanche. Dans son malheur, Lao croise la route de celui qui va devenir son plus fidèle compagnon : Chabala, plus connu sous le nom de Yéti. Un gros nounours bien éloigné de l'abominable homme des neiges qu'on nous a rapporté.

« Quand je serai grand... »


Prince Lao
est une BD destinée aux enfants. Les dessins et couleurs sont très doux, quelque soient les circonstances. Lao comprend les animaux et vit à leurs cotés. Ceux-ci sont continuellement persécutés par les hommes. L'album est très bavard. Les encadrés narratifs sont nombreux et écrits de manière traditionnelle, au passé simple et avec un style descriptif assez insistant. On peut être lassé par la lecture de certaines pages de l'album ; certaines phases sont très lourdement écrites alors qu'elles peuvent être bien plus facilement comprises seulement par l'image, en survol. Une caractéristique qui ennuiera le public adulte mais qui ne dérangera pas forcément les enfants, pour qui l'album est excellent. Depuis quelques années, les réalisations ciblant un public d'enfants hésitent de moins en moins à parler de la mort. Prince Lao commence d'une façon très dure, par l'anéantissement (visuellement très sobre) d'une famille. A un autre moment de l'album, le lecteur est à nouveau confronté, encore plus directement cette fois ci, à la mort.

D'aventures en aventures

Sur le même modèle que certains contes ou histoires bien connues, Prince Lao fait s'enchaîner très rapidement les péripéties, avec à chaque petite scène, de nouveaux compagnons d'infortune, de nouvelles connaissances, de nouveaux lieux, paysages et situations. Dès la couverture, Lao s'impose comme le point central de l'album. Il forme très vite un duo avec Chabala, qui est pour lui un repère particulier : ni vraiment un ami, ni vraiment un parent. Une relation intéressante qui déborde en tout cas d'affection et de tendresse. Une vague quête est annoncée : la découverte d'un monde utopique. Puis, après seulement quinze pages, les actions se superposent et les personnages secondaires s'accumulent. Les péripéties s'enchaînent très rapidement et les scènes d'action sont nombreuses. Pas de quoi étonner, sur le contenu, un lecteur adulte et chevronné, mais assez de choses pour passionner un enfant.


L'île aux loups semble annoncer une série pleine de tendresse, de compagnonnage et d'aventures. A mettre entre les mains des tous petits.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta