5/10Polly et les pirates - Tome 3 - Le trésor du roi

/ Critique - écrit par iscarioth, le 02/11/2006
Notre verdict : 5/10 - Me revoilou (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Polly et les pirates continue de décevoir, tant par la forme que par le fond. Gardons espoir, peut être que le dénouement saura nous surprendre et nous emmener en dehors de nos habitudes de lecture.

A peine repartie, aussitôt revenue. Pas le temps de dire ouf, c'est le rythme effréné de la publication feuilletonesque. Un premier tome en mai, un second en septembre, et un troisième en octobre. Pour le prochain, il faudra patienter jusqu'en janvier.


Comme l'indiquent clairement les pochettes de la quatrième de couverture, notre petite Polly-sans-pieds ne restera pas indéfiniment insensible à l'appel de la piraterie. Victime du chantage du beau et ténébreux capitaine Claudio, qui menace d'entacher sa réputation, Polly se retrouve contraint de s'impliquer dans la recherche de la carte au trésor. Notre personnage se retrouve ici victime, moins dans la possibilité de se la jouer farouche qu'avec le tome deux. Le mécanisme dans lequel elle est embrigadée n'a cependant rien de surprenant. On le sait depuis le départ, notre Polly doit s'engager dans la piraterie pour retrouver le souvenir de sa mère. Reste à connaître la manière. La série se montre pour le moment faible en rebondissements et il est assez rageant et déboussollant de quitter Polly à la fin de chaque album avec aussi peu de choses à se mettre sous la dent.


Le dessin de Ted Naifeh continue de décevoir. Certaines vignettes sentent l'amateurisme. Et si cet amateurisme est souhaité et provoqué, on ne comprend pas franchement dans quel but. Les décors sont étriquées, manquent de profondeur, les visages sont changeants et certaines variations dans le style déstabilisent. Par exemple, à la page 5, on aperçoit Claudio tenant un verre dans sa main gauche, à trois doigts, une main qu'on croirait celle d'une vieille femme. Trois cases plus loin, notre personnage lève ses deux mains en signe d'arrêt, nous montrant ses paumes. Ses mains ne comptent toujours que trois doigts mais se sont cette fois ci mutés en d'épaisses pattes crochues.


Polly et les pirates continue de décevoir, tant par la forme que par le fond. Gardons espoir, peut être que le dénouement saura nous surprendre et nous emmener en dehors de nos habitudes de lecture.

A découvrir
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta