7/10Planet Ranger - Tome 1 - L'écolo le plus con de la planète

/ Critique - écrit par athanagor, le 21/07/2009
Notre verdict : 7/10 - Un vert de trop (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Mené avec une certaine habileté, n'hésitant pas à user de l'humour noir ou du scabreux, cet ouvrage crée une surprise, qui ne garde malheureusement pas sa qualité tout du long.

S'il y a bien une chose de dommageable concernant cette BD, c'est la façon dont elle est présentée. Ainsi, on semble nous titiller gentiment du coude pour nous signifier que c'est OK d'en avoir ras la casquette de YAB et José Bové, et qu'on n'est pas obligé de bouffer de la betterave bio pour avoir le droit d'exister. Bref, on communique sur le fait que l'écologie c'est certes noble, mais aussi sympathique soit-elle, cette cause commence, par une sur-médiatisation aux allures opportunistes couplée aux apparences d'une culpabilisationDe mal...
De mal...
systématique, à nous gonfler généreusement les roustons. Alors, soyez heureux, car les auteurs ici présents vont se charger de rabattre, avec talent, le caquet de tous ces enfoirés de hippies, dont les odeurs corporelles vous gênaient encore ce matin, dans votre bus ; ceux-là même qui veulent vous empêcher de vous laver les dents pour économiser l'eau.
Avec cette présentation, le lecteur qui a un tant soit peu de conscience et qui essaie de changer ses habitudes pour améliorer les choses, sans pour autant devenir un éco-terroriste, se détournera de l'ouvrage en s'imaginant le mauvais goût du discours qu'on se propose de lui tenir. Et cela serait triste, car l'ouvrage n'a en fait que peu de rapport avec l'ambiance pourrie et limite insultante que tente de nous brader sa présentation éditoriale.

Loin d'être un pamphlet sur le ridicule des habitudes écolos et sur les attitudes apparemment inutiles que certains adoptent pour sauver les baleines (tout de suite dénoncés comme des premiers de la classe bien pensants et boutonneux), cette BD utilise l'écologie, comme elle aurait pu le faire de tout autre chose, dans le seul but de dérouler une succession de sketches mettant en scène une sorte de parodie de comics. Il faut en effet s'aventurer dans l'ouvrage jusqu'au troisième sketch pour s'apercevoir que l'idée de base, d'ailleurs introduite par le nom aux allures américano-nippone « Planet Ranger », est de mettre en scène un super-héros foireux. Comme les plus grands, Planet Ranger n'est qu'un homme dont les seules armes sont ses convictions et quelques gadgets astucieux, mais contrairement à eux, ... en pis.
... en pis.
ça ne lui suffit généralement pas. Ainsi, paré de ses connaissances écologiques, Planet Ranger, muni de son Jet-Pack, descend des cieux tel Superman pour enguirlander les contrevenants et pollueurs de tout poil, pour finir le plus souvent dans une posture fort délicate quant au maintien de son intégrité physique. C'est donc ce bonhomme et son incapacité à réagir en fonction du contexte qui se pose comme élément central, même si les thèmes écolos sont exploités à plein.
Mais le plus surprenant reste son insertion dans l'environnement qui a vu naître et se développer tant de super-héros, les Etats-Unis d'Amérique. Planet Ranger se balade dans ce pays et dans les particularités que la tradition et les légendes urbaines veulent bien lui prêter, faisant la leçon à des tueurs en série en pleine besogne ou se retrouvant avec des chaussons en ciment pour avoir réprimandé le mauvais mafieux.

La crudité de certaines situations est donc le principal élément de surprise pour cette BD qu'on aurait pensée, à n'en juger que par la couverture, être un Hamster Jovial de petite extraction. Malgré cela, et même s'il faut reconnaître l'originalité du produit ainsi que quelques moments hilarants, tout n'est pas de la même eau. Certaines planches font à peine sourire et d'autres sentent carrément le terrible « objectif 48 pages », tant et si bien qu'on ne peut ressentir à l'égard de l'ouvrage qu'un sentiment mitigé entre le doute et l'enthousiasme.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre