3/10Pirates des 1001 lunes - Tome 1 - Loane

/ Critique - écrit par athanagor, le 08/11/2008
Notre verdict : 3/10 - Le pire ratage du ciel (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Youpi, un album collectif, depuis le temps qu'on en attendait un. Mais... attendez... Mais ils sont plusieurs à le faire ?!! Oh non !!!

L'album collectif est un concept assez bien installé chez Soleil, qui n'oublie donc pas d'en sortir régulièrement. En plus d'offrir un espace d'interprétation différentiel, permettant à plusieurs auteurs d'exposer leurs vues propres d'un même thème, cela permet également à quelques-uns, en devenir, de rester occupés ou de se faire un Roth-Fichet pour 11 pages
Roth-Fichet pour 11 pages
peu plus connaître, but louable s'il en est. Malheureusement, l'exercice a ceci de néfaste que l'hétérogénéité nécessairement produite est bien souvent un frein au plaisir qu'on pourrait y trouver. Certains auteurs parlent plus et mieux que d'autres à certains lecteurs, qui voient ainsi disparaître dans le marasme les quelques pages qui leur ont vraiment plu, pour se retrouver sur une suite moins bien ficelée avec des dessins tout moches. Ainsi en est-il de l'opus en présence, certains dessins énervent, d'autres plaisent, certaines scènes sont mieux développées que d'autres et au final ça sent le bâclé.

En plus de ce handicap de la création pluri-manuelle, le concept de l'album même est l'exemple type de la fausse bonne idée. Il s'agit ici de nous présenter les aventures de Loane, fille biologique de Barbe Noire, adoptée par John Rackham et amoureuse du fils de Laurens de Graaf, lieutenant de Rackham. Non, ce n'est pas un album de Tintin, mais bien une histoire de pirate, avec des pillages, des abordages, de la trahison de l'honneur et tout et tout, et là n'est bien sûr pas le problème. Mais, en plus de l'inégalité générale de traitement, le collectif a choisi, ou a accepté l'idée d'installer l'ensemble dans l'espace, et on se demande bien pourquoi, si ce n'est en tant qu'argument marketing. Ainsi, hormis le fait que les poissons nagent à hauteur d'épaule, il n'y a absolument aucune différence avec une histoire qui aurait été située sur l'océan. Les bateaux sont en bois d'arbre, les personnages respirent sans appareillage particulier comme à l'air libre, les sabres sont en fer rouillé, pas une forme de vie amusante à Bessadi pour 6
Bessadi pour 6
l'horizon et il y a même de l'eau de-ci de-là, en suspension au bord d'un astéroïde. Il s'agit donc d'un gadget affreusement inutile qui donne un peu l'impression d'être le dindon de la farce.

Qui plus est dans une démarche intellectuellement curieuse, on ira écumer les sites internet à la recherche de cette fameuse Loane, fille de Barbe Noire, car l'ouvrage laisse ouvertement supposer qu'il serait une adaptation, une interprétation par chacun des auteurs soit d'évènements historiques, soit d'un roman d'aventure, le tout imaginé, transposé dans l'espace pour essayer d'y insuffler un souffle de SF. Et si on trouve bien trace d'un ouvrage de Daniel Defoe, Histoire générale des plus fameux pyrates, écrit sous le pseudonyme Capt. Charles Johnson, cette nana semble bien avoir été inventée pour l'occasion, et Laurens de Graaf n'a jamais été le lieutenant de Rackham.

Mais alors, tonnerre de Brest, à quoi bon ! Ahrrrr !!!...

A découvrir
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta