7/10Le Piou - Tome 2 - Débile volatile

/ Critique - écrit par plienard, le 06/10/2010
Notre verdict : 7/10 - Rien à dire. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le deuxième épisode des gags de ce drôle d'oiseau est encore une réussite avec son humour parfois acide mais toujours absurde.

Le piou est une sorte de canari obèse tout vert, tout rond, tout con. Des qualités comme la sensibilité, la fraternité ne font pas du tout partie de son vocabulaire. Ce qui est normal, car il ne parle pas. Il vaut mieux d'ailleurs.
Car cet oiseau n'est doué d'aucune intelligence, d'aucune qualité. Et cela pour notre plus grand bonheur. A la différence d'un personnage comme le disciple de Léonard qui est foncièrement gentil, le piou, lui, n'a même pas cette qualité. Il fait preuve d'une grande cruauté. S'il a besoin de se chauffer, et qu'il n'y a plus de bois, il est prêt à mettre des poussins au feu (car tout le monde sait que le poussin est un très bon combustible !). S'il rétrécit un chien au lavage ( !?), il va braquer la vieille propriétaire pour lui voler ses lunettes afin qu'elle ne voit pas le résultat et qu'il soit payé.

Les auteurs Lapuss, Tartuff, au scénario, et Baba au dessin sont aux manettes de ce volatile déjanté, digne des cartoons les plus drôles. Quelques allusions y seront d'ailleurs faites quand le piou se promènera devant les tombes du Coyote et de beep-beep. Ils ont le mérite d'arriver à nous faire rire sans écrire une seule ligne de dialogue. Le livre se décompose en gag sur une seule case, sur une ou plusieurs pages. A l'image de ce volatile débile, il n'y a rien de sérieux, rien de fixé. Et cela rompt la monotonie du gag par page que l'on est habitué à voir pour ce genre de bande dessinée. Ca permet de ne pas se blaser.


On sourira quand on verra Boule et Bill obèses. Les situations sont toujours burlesques, quelques fois un peu cruelles, mais tout est fait avec retenue. Le fait de tout faire passer par des animaux atténue la cruauté de certaines blagues et augmente leur côté comique. Ce n'est pas de la bande dessinée intelligente, mais bien de la bande dessinée d'humour assez développé. J'ai personnellement une petite préférence pour la vision de la colonisation d'une autre planète par le piou, et la théorie de l'évolution qui l'accompagne.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Sambre
Sambre