6/10Pièces et main d'oeuvre

/ Critique - écrit , le 21/05/2007
Notre verdict : 6/10 - Patates à modeler (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Ceux qui sont adeptes de travaux manuels peuvent à priori se procurer la BD pour s'en inspirer grâce aux pages making-of. Les autres liront une ou deux fois la bande dessinée, avant qu'une bonté soudaine offre généreusement l'ouvrage à l'enfant-artiste de la famille.

Les plus nostalgiques d'entre vous se souviennent peut-être de leur professeur d'arts plastiques. Ce personnage au sexe indéterminé, vous méprisant volontiers de son air hautain, enguirlandé d'un costume St Laurent contrefait et orné d'une paire de chaussettes orange rayées jaune. Eternels frustrés ne parvenant pas à réaliser l'oeuvre d'Art ultime par le biais de leurs élèves, qui peut se vanter aujourd'hui d'avoir peint, dessiné, sculpté pour laisser pleinement exprimer sa créativité hormis votre professeur? De ses mains revanchardes et semi féminines, Jérôme Duveau est parvenu à réaliser des histoires atypiques. Plus proche du roman-photo que d'une bd classique, Pièces et main d'oeuvre pourrait être le Wallace et Gromit sur papier.


Pièces et main d'oeuvre
se divise en plusieurs petites histoires sans qu'un personnage récurrent n'interviennent au fil de ces narrations. Armé de ciseaux, colles et peintures, l'auteur modèle la patte pour faire naitre ses futurs acteurs. Vient ensuite le placement du décor, fait de maisons, éclairées à coup de spot tel un plateau de cinéma. Jérôme Duveau doit alors trouver gestuelles et mimiques adéquates avant de prendre la photo finale qui constituera la future case qui viendra agrémenter son histoire. Il faudra auparavant effectuer les dernières retouches sur ordinateur : le strict minimum (bulles et quelques signes de mouvement) afin que la photo ne parle d'elle-même. En résumé, le travail de Duveau est simplement irréprochable. Jamais nous ne ressentons une impression de figé dans le déroulement de l'action sauf dans de rares exceptions où l'on ne comprend pas alors forcement la chute (l'Homme au chapeau).


Côté humour, le résultat est plus contrasté. Pièces et main d'oeuvre permet au lecteur de se détendre sans forcement atteindre l'hilarité. Nous pouvons d'ailleurs nous demander si cette Bd aurait un intérêt à être lu si le graphisme n'apportait pas un peu d'originalité dans la démarche. La réponse serait sans doute non. Certaines trouvailles comme Le connard en tube ont pourtant un aspect loufoque, si ce n'est absurde. D'autres gags font davantage appel à la naïveté des protagonistes. Les idées sont plutôt bien trouvées dans le fond mais peut-être pas assez approfondi pour pouvoir trouver des chutes ayant un fort impact. Jamais pourtant l'auteur ne se morfond dans la vulgarité ou le racolage. Les intrigues demeurent sympathiques même si elles ne resteront pas gravées dans nos mémoires de poissons rouges.


Pièces et main d'oeuvre n'est pas une mauvaise bande dessinée. Elle ne se range pas pourtant dans les lectures incontournables du moment, ou même de l'après-moment. Ceux qui sont adeptes de travaux manuels peuvent à priori se procurer la BD pour s'en inspirer grâce aux pages making-of. Les autres liront une ou deux fois la bande dessinée, avant qu'une bonté soudaine offre généreusement l'ouvrage à l'enfant-artiste de la famille.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)