6.5/10Philip et Francis vs. Marvel Zombies : hommages et mondes parallèles

/ Critique - écrit par riffhifi, le 29/03/2011
Notre verdict : 6.5/10 - Marvel Zombies 5 - Opération antidote (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - laisser un commentaire

Deux albums sortis récemment traitent de mondes parallèles : une parodie de Blake et Mortimer, et un nouvel opus de Marvel Zombies. Viande froide contre Rosbifs.

Les histoires de mondes parallèles façon Sliders ont la cote ce mois-ci : le concept
DR.
sert simultanément à parodier Blake et Mortimer dans le deuxième tome des Aventures de Philip et Francis, et à décliner le sujet de Marvel Zombies sous forme d'une quête transdimensionnelle.


Lorsque Robert Kirkman écrit en 2006 la réjouissante mini-série Marvel Zombies, sorte de version "super-héroïque" déglinguée de son autre saga morte-vivante The Walking Dead, il semble peu probable qu'une suite puisse voir le jour. Pourtant, plusieurs années plus tard, le titre continue à paraître, et a connu son cinquième chapitre en 2010. Désormais scénarisé par Fred Van Lente, Marvel Zombies 5 (la numérotation ne tient pas compte des deux hors-séries, ce qui explique qu'il s'agisse du 7ème tome paru chez Panini) a recours aux mondes parallèles pour étendre son récit à l'infini : une fois que le virus a décimé intégralement une Terre et les planètes environnantes, on s'en va visiter la voisine ! Et tant qu'à se balader, on envoie en mission quelques personnages de la Terre-616 (celle qui sert de référence pour l'ensemble des séries Marvel) pour éradiquer l'épidémie. L'opération est supervisée par le Dr Morbius, et les agents choisis sont un duo de héros particulièrement improbables : l'homme-robot Aaron Stack, dit Machine Man, et... Howard le Canard ! Si le premier semble un choix assez évident (sa nature non-humaine l'immunise contre la zombification, une caractéristique exploitée dès Marvel Zombies 3), on est en droit de rester plus perplexe devant l'utilisation du second. Canard de l'espace rendu culte par une adaptation ciné calamiteuse dans les années 80, Howard est une blague ambulante, une sorte de Donald trash qui ne recule ni devant les grossièretés ni devant l'armement lourd (la couverture de l'album
DR.
le montre équipé d'un bazooka).

Les mondes parallèles constituent là un prétexte pour changer régulièrement le décor des aventures du tandem : un simili Far West, une Terre dévastée par les aliens de La guerre des mondes d'H.G. Wells, un milieu médiéval qui évoque L'armée des ténèbres (Evil Dead a déjà eu droit à son crossover avec les morts vivants de Marvel). Van Lente ne manque pas d'humour, et n'hésite pas à saupoudrer les répliques de références (Sam Raimi, notamment), se moquer gentiment des fanboys ou à évoquer le téléchargement illégal au détour d'un épisode cyberpunk qui rappelle l'univers 2099 des années 90 (1990, s'entend !). La variété des scénarios rend la lecture agréable, malgré l'affadissement progressif du thème de la série (des zombies partout), et la qualité inégale des dessins (cinq dessinateurs se relaient, et certaines pages sont composées de façon un peu brouillonne).


Le piège machiavélique
, de son côté, est le deuxième tome de la série parodique Philip et Francis, lancée en 2005 (déjà !) par le scénariste Pierre Veys et le dessinateur Nicolas Barral. Les deux loustics sont également auteurs de Baker Street, détournement humoristique des aventures de Sherlock Holmes et Watson ; Pierre Veys est décidément amateur de détectives britanniques, puisqu'on lui doit par ailleurs les deux tomes d'Hercule Potiron (bon ok, Hercule Poirot n'est pas anglais, mais Agatha Christie l'est !). Pas besoin d'être un fan très pointu de Blake et Mortimer pour démasquer l'album qui est pastiché ici : Le piège diabolique, dans lequel Mortimer était ballotté d'une époque à l'autre par le chronoscaphe du professeur Miloch. Cette fois, Philip et Francis tombent à nouveau dans un guet-apens de Miloch (au terme d'un premier acte un peu pataud dans lequel ils passent leur temps à avoir un sentiment de déjà-vu), et se retrouvent dans un Londres
DR.
parallèle où de menues différences méritent d'être corrigées. Ainsi, Olrik est Premier Ministre et s'apprête à épouser la Reine...

D'une idée simple et efficace, qui aurait pu servir de support à une "véritable" aventure, Veys et Barral tirent un album cocasse, respectueux et ultra-référencé, où l'on retrouve la colorisation et l'agencement de cases propre à Edgar P. Jacobs, pimentés d'une liberté de ton rafraichissante. Rien de tout à fait hilarant, mais un bon complément à la collection officielle des tribulations du professeur et du capitaine.


Bilan du match ? Philip et Francis s'en sortent avec un album un peu plus cohérent et spontané que son adversaire, mais tout dépend de vos affinités : ambiance cup of tea ou apocalypse zombie...


Marvel Zombies 5 : Opération antidote
(11 mars 2011 chez Panini)
#1 - The Dead and the Quick / Vif ou mort (mai 2010)
#2 - The Humblest Things / Satanées bactéries (juin 2010)
#3 - Isle of Wights / Ile de Wight (juillet 2010)
#4 - Bad Torrent / Sale torrent (août 2010)
#5 - A Plague of One / Il en suffit d'un (septembre 2010)

Les aventures de Philip et Francis - Tome 2 - Le piège machiavélique (18 mars 2011 chez Dargaud)

A découvrir
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Ligue des Gentlemen Extraordinaires (La) - 1999-2000 - Volume I
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)