5/10Le Petit monde de Père Noël - Tome 2 - Une nuit au grand magasin

/ Critique - écrit par gyzmo, le 24/12/2008
Notre verdict : 5/10 - Ho ho ho... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

En reprenant à la lettre le contre-pied de leur précédente histoire, Robin et Révérend prouvent qu’ils n’ont pas vraiment de la suite dans les idées...

Il en va ainsi tous les ans – depuis la nuit des temps nous diraient même les professionnels de l’introduction inspirée : à quelques jours de l’Evènement, difficile d’échapper aux concepts bien lucratifs que sont le Père Noël et ses joujoux par milliers. Cela n’est donc pas une exclu d’annoncer dans la présente page que le petit bonhomme en rouge de Punaise et Puceron ne pouvait manquer à l’appel. Nous aurions d’ailleurs trouvé cela étrange que cette filiale des éditions Dupuis, spécialisée dans la BD pour rase-mottes, ne nous gave pas une fois encore d’une aventure mettant en scène l’un des héros préférés des enfants. Après le premier tome (Elle veut changer Noël) paru l’hiver dernier, il était donc naturellement prévisible de devoir se farcir une séquelle. La bien nommée : Une nuit au grand magasin !


Sans paroles, ni onomatopées, le périple du petit papa Noël se retrouvant prisonnier d’un gigantesque magasin nous est raconté… De la redite dans l’air, donc. Car en reprenant à la lettre le contre-pied de leur précédente histoire – celle d’une gamine espiègle découvrant la fabrique de notre Santa Claus made in France, les auteurs Robin et Révérend prouvent qu’ils n’ont pas vraiment de la suite dans les idées. C’est bien simple : partant d’un pitch de départ semblable et convenu, Une nuit au grand magasin calque presque son cheminement et ses intentions, vignette pour vignette, sur Elle veut changer Noël… à une chose près : l’espièglerie qui faisait tout le charme du premier tome est aux abonnés absents du présent incident, lequel n’échappe malheureusement pas aux clichés barbants que certains sortent à tire-larigot pour tenter de réchauffer « l’esprit de Noël » qu’ils estiment engourdi. De la sorte, si vos enfants ne savent pas encore que derrière chaque patron de magasin se cache un vilain gars, qu’il ne faut pas se fier aux pères Noël à fausses barbes, qu’il n’y a pas de cadeaux dans les paquets factices gisant aux pieds des immenses sapins de décoration, que les armes en plastiques et les jeux vidéo c’est pas bien ou que les babioles dites modernes ne valent pas un clou face au bon vieux jouet traditionnel, tout ça, tout ça, ne vous inquiétez pas, avec Une nuit au grand magasin, ils en seront sans doute convaincus. Mais bon, à mon sens, le plus court chemin serait de leur révéler qu’en réalité le père Noël est une ordure et nous prend pour des vaches à lait… Evidemment, cette révélation serait d’une méchanceté honteuse. Toutefois, histoire de leur faire croire que la source de magie en ce bas monde n’est pas tarie, il y a sans doute mieux à faire que de leur mettre entre les menottes une histoire de père Noël très terre-à-terre qui, certes, les captivera (le trait reste sympa, le rythme de la narration est maîtrisé, les enfants ne sont pas difficiles)… mais pas autant que pourraient le faire les merveilles que sont le Soldat Rose ou tous autres contes un tantinet plus fantaisistes et nourrissant pour le bon développement de leur imaginaire.

Enfin bref. Promis, l'an prochain, je ne vous reparlerai pas de ce papa Noël-là.

A moins d'un miracle.

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Sambre
Sambre
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)