6.5/10Pascal Brutal - Tome 1 - La nouvelle virilité

/ Critique - écrit par iscarioth, le 30/06/2006
Notre verdict : 6.5/10 - Le nouvel antihéros à la gourmette (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Dans un style certes toujours très reconnaissable, mais avec un changement de ton marqué, Sattouf prend un nouveau virage dans sa carrière avec Pascal Brutal, nouvel antihéros surprenant.

Ah, Riad Sattouf ! S'il y a bien eu une révélation dans la bande dessinée comique, ces dernières années, c'est lui. Découvert par le prix Goscinny pour le premier tome des Pauvres aventures de Jérémie, l'auteur enchaîne depuis les succès. Dernièrement, Sattouf a de nouveau franchi un palier sur l'échelle de la reconnaissance, avec Retour au collège, une BD reportage qui a été retenue comme l'un des principaux succès de l'année 2005.

« Pour votre information, quand Pascal se met torse nu, c'est soit pour faire l'amour, soit pour faire très mal »


Riad Sattouf a rejoint la grande famille que constitue la rédaction de Fluide Glacial, et a offert au magazine une nouvelle figure de proue : Pascal Brutal. On résume l'allure du personnage assez facilement : un grand corps gonflé au muscle, une gourmette fétiche et un bouc bien dessiné. La personnalité de Pascal, malgré les apparences, est un peu plus difficile à cerner. Ni totalement looser, ni véritablement winner, Pascal Brutal est un personnage hybride, qui canalise tout de même en lui, comme tout antihéros qui se respecte, le ridicule de chaque situation. Ultra violent, notre Pascal arrive toutefois à se tempérer à de nombreux moments. Homme à femme, il glisse aussi dans son lit quelques mâles, de manière assez régulière. Si le trait de Riad Sattouf n'a pas bougé d'un poil par rapport aux pauvres aventures de Jérémie, le ton des histoires racontées est tout à fait en cassure avec ce à quoi il nous a habitué jusqu'à présent.

Une gourmette en argent, avec Pascal gravé dessus...

Avant Pascal Brutal, Sattouf nous a surtout fait rire avec un humour très « quotidien », les gags étant souvent provoqués par un sens de l'observation appuyé, d'ailleurs salué unanimement pour Retour au collège. Des références au langage et aux mouvements en vogue, une typologie des personnages forte, qui sent le vécu, un grand sens de la loose sont autant de qualité qui faisaient le « style » Sattouf. Les choses changent avec Pascal Brutal, l'homme à la gourmette venu du futur. En effet, malgré ce que l'on pourrait préjuger, les aventures de Pascal se déroulent dans un futur proche. Nicolas Sarkozy est mort, la Bretagne et le Pas-de-Calais sont autonomes, Diam's est ridée et Alain Madelin en est à son troisième septennat. 50cent, Eminem et autres Tragédie sont donc ici les vestiges d'un lointain passé. Notre quotidien n'est plus évoqué directement, mais par le prisme d'un exercice d'anticipation léger et humoristique. Deuxième point de forte évolution, la narration. L'humour pratiqué se fait beaucoup plus absurde, décalé. Les aventures de Pascal nous sont dépeintes par un narrateur externe, qui nous présente les situations d'une manière parfois bavarde et dans un langage bourré de citations complètement à l'ouest (Freud, C.J. Jung...). Après s'être fait au changement, et une fois quelques histoires parcourues, le lecteur pourra se sentir lassé par une certaine répétitivité des gags et une redondance du style. Pascal Brutal s'est montré plus digeste par épisodes, dans Fluide.

Dans un style certes toujours très reconnaissable, mais avec un changement de ton marqué, Sattouf prend un nouveau virage dans sa carrière avec Pascal Brutal, nouvel antihéros surprenant. Attention toutefois, sur seulement 48 pages, les aventures de Pascal peuvent déjà lasser par leur lourdeur. Espérons un renouveau pour le prochain album.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Sambre
Sambre