8/10Paco Les Mains Rouges

/ Critique - écrit par plienard, le 20/09/2013
Notre verdict : 8/10 - Itinéraire d’un banni (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Fabien Vehlmann et Éric Sagot nous proposent une "tendre" histoire de bagnard aux éditions Dargaud.

Patrick Comasson est envoyé au bagne en Guyane à la suite d’un meurtre. S’il est d’abord soulagé d’avoir échappé à la guillotine, il va se rendre compte au moment d’embarquer qu’il a pris perpétuité à l’autre bout du monde.


DR.

On va suivre son récit dans ce premier tome, Paco les mains rouges, signé Fabien Vehlmann et dessiné par Eric Sagot aux éditions Dargaud. Le premier ne doit plus vous être inconnu. Auteur phare chez Dupuis, il est le scénariste de la série Seuls dont le huitième tome sort en octobre 2013 et des trois derniers tomes de Spirou et Fantasio (tome 51 à 53, série en cours). Il n’est pas non plus inconnu chez Dargaud pour qui il a signé des séries comme Ian ou le marquis d’Anaon. Le dessinateur Éric Sagot vous est peut-être moins connu. Auteur de carnets de voyage aux éditions Bikini, il a aussi à son actif en tant qu’auteur complet Arbreville (deux tomes) aux éditions Carabas.

À la lecture de ce premier tome, La grande terre, c’est un étonnement doublé d’un émerveillement. Étonnement car pour une histoire de bagnard, on s’attend à de la violence insoutenable et des images fortes et marquantes. Si la violence est bien présente, elle est cependant plus dans la suggestion, rapportée dans les textes, à demi-mot. Les dessins d’Éric Sagot invitent aussi à une certaine retenue. Un dessin carré sans couleurs vives. On est plutôt dans l’interprétation que dans la vision brute. Du coup, une certaine douceur (c’est paradoxal) ressort. Car si le personnage de Paco nous raconte parfois l’horreur avec les viols, les meurtres, les conditions de vie et de survie, il nous raconte aussi des sentiments et pas toujours comme on pourrait s’y attendre. L’album est une histoire de bagnard, certes, mais aussi, et je risque le mot, une histoire d’amour. C’est son côté enchanteur.

Alors pourquoi Paco les mains rouges s’il n’y a pas de couleurs ? C'est le blaze de Patrick au pénitentier. Je vous invite à découvrir par vous-même comment il l'a obtenu, vous ne serez pas déçu.


DR.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta