5.5/10Paco - A se tortiller de rire ?

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 14/07/2011
Notre verdict : 5.5/10 - Pacotilles ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

le gentil Paco est un Mexicain qui a tous les talents. Seulement, il les fait tous de la même façon. Ainsi, malgré un dessin avenant, Paco ne parviendra pas à convaincre tout le monde de ses bonnes intentions.

Parmi les nouveautés du mois de Juin de Manolosanctis, on trouve Paco. Aux commandes de cet album, les Frères Chiens pour le scénario et Zaffiro pour le dessin. Les jeunes artistes semblent avoir trouver en Paco, l’entente parfaite pour donner vie à leurs délires les plus fous. Surprendre, oser ou encore jouer à fond la carte d’un idée, est-ce que cela fonctionne avec cet ouvrage ?


Pour un pirate, il a du goût en matière de vêtements !
Paco est un Mexicain reconnaissable entre milles grâce à sa moustache, son goût des chapeaux mais aussi grâce à son accent marqué et son immense gentillesse. Le bon Paco ne vit pas dans un monde unique mais il semble flotter ou exister dans une multitude d’univers. Ainsi, nous retrouvons le gentil Mexicain comme assistant de Zorro, pirate, inspecteur de police ou encore maître en pizza. Ce qui frappe à travers ces histoires, c’est l’inaltérable gentillesse du héros tandis qu’inexorablement, il est amené à se faire avoir et maltraité à chaque épisode. Le garçon ne manque pas de ressources mais sa pureté l’empêche de voir les cruelles intentions des autres. Si la recette fonctionne sur un épisode voir deux, la redondance du thème finit par manquer de surprise par la suite. La redondance est le principal ennemi de Paco puisqu’en supplément des situations, son accent volontairement exagéré, peut être lassant pour certains lecteurs. Ainsi, la réaction face à Paco va d’un extrême à l’autre. Les uns seront fans tandis que les autres passeront rapidement leur chemin.


Chuck dit Chouck, le partenaire de Paco !
Graphiquement, le travail de Zaffiro est en parfaite harmonie avec le délire ambiant de cet album. Déjanté et coloré, le dessin fait la part belle à Paco qui, avec ses grands yeux et son sourire penaud, parvient à nous émouvoir un peu. Seulement, la répétition des situations peut altérer ce caractère touchant et transformer notre héros en personnage un peu niais.

Ainsi, Paco, malgré des dessins riches et une idée originale, ne parvient pas à garder le rythme principalement à cause de la répétitivité du thème et à un personnage bien trop prévisible. Ainsi, l’expérience Paco est quitte ou double.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6