5.5/10Où es-tu Léopold - Tome 1 - On voit ton pyjama

/ Critique - écrit par plienard, le 25/02/2011
Notre verdict : 5.5/10 - Le fils de l’homme invisible (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Que lire après Petit Poilu ou la va-vache ? Les éditions Dupuis vous propose les aventures de Léopold, enfant invisible et un poil chenapan.

Un matin, Léopold se réveille sans avoir envie de se rendre à l’école. Il y a des matins comme ça ! Il se rend alors invisible. Quoi de plus naturel ? Le seul problème, c’est que l’on voit son pyjama. D’où le titre.


C'est la fête du slip !
Il est difficile de critiquer un album qui ne vous est pas adressé. Et clairement, c’est le cas ici. L’objectif de ce premier album, et de la suite annoncée pour la rentrée 2011, est de toucher le public des 6-8 ans. Et comme j’en ai un peu plus, c’est plutôt le père de famille qui va parler.

Le public recherché est celui qui sort de la maternelle, qui commence à lire et qui sera plié de rire quand Léopold fera des prouts ou fera éclater la bulle de chewing-gum sur le visage de deux enfants. Les éditions Dupuis cherchent à fidéliser son public qu’il aura déjà conquis avec les collections Puceron et Punaise. Ici le format est un peu plus grand et les pages contiennent  le plus souvent quatre grandes cases. Le livre se décompose en petits sketchs de 3-4 pages mais qui se déroulent de façon chronologique. Le dessin est minimaliste et très coloré. Il correspond bien au sujet de l’album qui ne se veut pas sérieux. Le don de Léopold est l’occasion de faire des bêtises et d’en profiter pour faire ce que l’on veut. Il y a un peu l’esprit des p’tits diables de Dutto, même s’il n’y a pas la même opposition entre le frère et sa sœur Céline. Ici, ils sont plutôt complices pour faire des bêtises et pour profiter du don de Léopold.


DR.
L’album est plutôt sympathique, même s’il manque d’originalité. Mais il devrait faire rire les plus jeunes. Et c’est le plus important. Et si vous êtes parents et que votre enfant vient à disparaître un matin, c’est parce qu’il ne veut pas aller à l’école. Heureusement Vincent Caut (au dessin) et Michel-Yves Schmitt (au scénario) sont là.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Sambre
Sambre
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)