8.5/10Dans mon open space - Tome 2 - Jungle fever

/ Critique - écrit par G., le 11/05/2009
Notre verdict : 8.5/10 - La rechute (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Toujours le même univers agréable à parcourir, des gags réussis qui ne se répètent pas et à la fin de la lecture l'envie de se procurer un troisième tome !

Le deuxième tome d'Open Space, Jungle Fever, est récemment sorti chez Poisson Pilote, collection de Dargaud. Ce volume est toujours signé James qui a publié aussi quelques bandes dessinées dans la collection 6 pieds sous terre. On retrouve ici les mêmes personnages et principalement Hubert, qui après son stage (voir Business circus) décroche enfin un CDI dans la même boîte : un poste d'assistante (si, si) de Jean-Luc, le chef des commerciaux. Cet album est aussi agréable à parcourir que le premier.

L'univers et le ton restent les mêmes que dans le premier album : des gags d'une demi-page en général, un univers animalier (le patron est un rhinocéros, la standardiste une grue, le commercial un taureau et le collègue sympa un chien qui
est le personnage fétiche de James dans ses autres œuvres) et une exploration de divers aspects du monde de l'entreprise.
Le dessin est sans prétentions mais donne un résultat réussi et un univers visuel agréable à parcourir. Les animaux sont bien réussis (en fait seule la tête est animale) et semblent bien humains : les visages sont très expressifs. Quant aux décors, ils sont limités : les personnages ne quittent quasiment pas l'entreprise (manquerait plus qu'il y ait une vie à côté du travail, non mais !) et contrairement à ce que laisserait croire la couverture il n'y a pas d'arbres dans cette boîte mais plutôt des murs nus. Le fait que le fond du décor soit léger n'est vraiment pas gênant et permet de mieux mettre en valeur les personnages.

On ne peut pas vraiment parler d'histoire dans le cas de cet album. La majorité des gags sont indépendants même si l'album se déroule pendant la période d'essai d'Hubert. La lecture du premier tome n'est pas indispensable mais il y a le risque que vous ayez envie de vous le procurer quand même ! James a su renouveler son humour et ne pas refaire les mêmes gags que dans Business circus. Certaines idées ont déjà été vues ailleurs mais d'autres sont bien trouvées. La panne d'internet est évoquée et comparée à un séjour sur une île déserte. Il y a aussi le changement temporaire de service d'Hubert où ses 2 patrons se disputent sa "garde". Bref beaucoup de gags réussis.

Dans le cas de ce deuxième volume d'Open Space, on peut vraiment parler d'une suite réussie. Toujours le même univers agréable à parcourir, des gags réussis qui ne se répètent pas et à la fin de la lecture l'envie de se procurer un troisième tome !

A découvrir
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre