Delcourt : L'oeil Savage !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 29/06/2015

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

L'oeil de la Nuit et Savage partagent un sens aigu de la justice et une ardeur à la défendre qui fera plaisir aux lecteurs.

L’œil de la nuit – Tome 2 : Les grandes profondeurs – 8/10


Juste une mise au poing !

Deuxième tome des aventures de Théo Sinclair qui va poursuivre sa quête des assassins de son père et du mystérieux Mercure-X. Théo est revenu des portes de la morts dans le premier volume de ses aventures. Maintenant doté d’une vision nocturne et d’un cœur artificiel, il va découvrir le plein potentiel de ses atouts. Théo, grisé par ses capacités et galvanisé par sa soif de réponses et de vengeance va accomplir des exploits qui feront de lui un autre homme. On sent qu’il s’est libéré des chaînes qui le retenaient. L’album est donc rythmé tout en apportant son lot de réponses et en incluant encore davantage le héros à l’univers chimérique. Un album qui continue à merveille le travail effectué dans le premier tome.

 

Savage – 8/10

2000AD est un comics anglais bien connu des amateurs de science fiction et de récit qui ne manquent pas d’impact ! Pour vous situer la chose, sachez que Judge Dredd vient de là ! Ce « doux » justicier n’était pas le seul à rétablir les choses et parmi les nombreuses parutions qui ont défilées, il y a Bill Savage. Apparu en 1977, Savage était le bras armé de la résistance contre les Volgans. Ces derniers forment un groupe fascite qui a pris le pouvoir en Russie avant de déferler sur l’Europe et sur la Grande Bretagne bien aimée de Savage. Pat Mills, le créateur du héros, reprend son personnage et le plonge, en 2004, dans un futur parallèle où Savage doit à nouveau prendre les armes. Pour ce renouveau de la franchise, il s’adjoint les services de Charlie Adlard que nous ne présentons plus tant son travail sur The Walking Dead l’a rendu célèbre. Savage est donc à nouveau en première ligne contre les Volgans et l’intrigue ne manquera pas de rebondissements et de violence. Savage, fidèle à lui-même, va tout mettre en œuvre pour se venger des Volgans. Au-delà, des scènes d’actions et des actes, on y voit le combat d’un homme qui veut garder la tête haute dans un monde où l’oppression et la désinformation font loi. La propagande, les lois restrictives, les tortures et autres actes violents prennent ici un éclairage saisissant. Adlard contribue à mettre en valeur le récit de Mills et si les premières pages déroutent un peu par le noir et blanc, on se rend compte, que c’est le style adéquat pour retranscrire l’univers de Savage. Certes, un poil de détail en plus aurait été le bienvenu mais l’impact émotionnel de ce récit rattrape cet aspect. Un comics puissant qui ne laissera pas indifférent tant le fond et la forme nous rappellerons que rien n’est gagné d’avance et qu’être un être humain demande un travail constant.


La pluie ne va pas arranger son moral ! 

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse