L'Accablante apathie des dimanches à rosbif Critiques des internautes

/ Accablante apathie des dimanches à rosbif (L') (voir la critique Krinein)

Un décès est toujours un événement tragique pour les autres, pour les siens. La chose n’en est pas moins drôle lorsque la grande faucheuse frappe un humoriste dans la fleur de l’âge. Pour première histoire, Gilles Larher, jusque-là libraire, a choisi de parler de la maladie et de la mort sans pour autant s'enfoncer dans la noirceur.