Birmanie : La peur est une habitude Critiques des internautes

/ Birmanie : La peur est une habitude (voir la critique Krinein)

Comment être solidaire du peuple birman, baillonné, bafoué, torturé par la junte militaire qui s'est accaparé le pouvoir depuis 1988 ? Depuis sa résidence surveillée à Rangoun, la chef de file de l'opposition Aung San Suu Kyi n'a cessé de lancer un appel pour mobiliser la communauté internationale : "Usez de vos libertés pour promouvoir les nôtres".
Birmanie, la peur est une habitude démontre un étonnant paradoxe : tandis que des bobos en chemises hawaïennes se repaissent du calme de ce pays, la femme de chambre de leur hôtel se fait piétiner par les soldats, sitôt son travail terminé...