Antoine Sèvres - Tome 2 - Aux portes de l'enfer Critiques des internautes

/ Antoine Sèvres - Tome 2 - Aux portes de l'enfer (voir la critique Krinein)

XVe siècle sous le règne de François 1er après les campagnes d’Italie.

Antoine a repris son chemin, seul cette fois. La nuit vient, il n’a pas trouvé de gîte, il s’égare... et tombe accidentellement dans un aven (une grotte souterraine dont l’ouverture est dans le sol et non dans une paroi) sans mal, heureusement ! Il sera retrouvé dès le lendemain mais légèrement préoccupé. En effet, son séjour dans la grotte, Antoine l’a fait en compagnie d’un mort !

Un homme qui comme lui serait tombé accidentellement mais aurait eu moins de chance en tombant au sol ? Pas du tout. Le cadavre d’un malheureux qu’on disait disparu et qui a été proprement assassiné ! On croyait sans doute s’être définitivement débarrassé de lui en le mettant à la poubelle (c’est-à-dire dans l’aven où à l’époque les paysans ont coutume de jeter tout ce qui les embarrasse !)
C’est le point de départ d’une énigme policière qui va confronter Antoine Sèvres avec ce dont on ignore encore tout à l’époque : les peintures rupestres...