Canardo - Tome 20 - Une bavure bien baveuse Critiques des internautes

/ Canardo - Tome 20 - Une bavure bien baveuse (voir la critique Krinein)

Un policier à l’avenir prometteur, l’inspecteur Molart, est gravement blessé lors d’un braquage de banque. Or d’après la balistique, la balle qui l’a atteint vient de l’arme du commissaire Garenni, arrivé sur les lieux de ce flagrant délit en état d’ébriété avancé. 
Ami de longue date du commissaire, Canardo est engagé par la femme de celui-ci pour tenter de le sortir de ce très mauvais pas. Au fil de ses investigations, qui lui permettent de découvrir que Garenni s’adonnait aussi au jeu, Canardo croise à plusieurs reprises le lieutenant Manta, une séduisante policière de la « police des polices » qui enquête également sur la bavure, et dont le comportement commence à l’intriguer.

Mais tout bascule : l’inspecteur Molart vient d’être achevé sur son lit d’hôpital. Et les soupçons de ses collègues se portent justement sur Canardo…