8/10Novikov - Intégrale

/ Critique - écrit par plienard, le 23/06/2011
Notre verdict : 8/10 - Le tsar de l’enquête (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Novikov, le meilleur policier impérial, enquête sur une série de meurtres orchestrés sur des nobles russes. Retrouvez les deux albums de la série qui s’est subitement arrêtée et écrite par Patrick Weber et dessinée par Bruno Brindisi.

Nous sommes dans la Russie du 18ème siècle. Novikov est le meilleur inspecteur de la police impériale et hérite d’une enquête délicate : retrouver le tueur au crucifix du prince Masoutiev.
Couverture de l'intégrale.
Mais très vite, toute une série de meurtres d’aristocrates va s’en suivre et mettre Novikov sur la brèche. Le commandant Lossienko le pousse à trouver rapidement un coupable idéal et plutôt dans le peuple. Mais cela va à l’encontre de sa conception de la justice et la police.

Paru en 2005 et 2006, l’enquête de Novikov est rééditée dans cette intégrale par les Humanoïdes associés, réunissant ainsi les deux albums (Le fou de dieu, Le sang des boyards). Passez un peu inaperçu à l’époque, cette superbe réédition doit pouvoir remettre cette bande dessinée de qualité au premier plan. Le policier impérial a toutes les qualités et les défauts pour en faire un personnage attachant et intéressant. Beau garçon, collectionnant les aventures avec de superbes femmes (ce qui n’est pas pour déplaire au lecteur masculin, tellement les femmes sont joliment dessinées, la lectrice ne sera d’ailleurs pas en reste avec le héros), son intégrité l’amène à affronter son commandant qui cherche plus à garder son poste qu’à résoudre les affaires.

Mais le plus intéressant vient sans doute de la blessure psychologique de Novikov qui le hante : la mort de sa femme qu’il n’a pas pu résoudre.
La princesse.
Et étrangement, cette histoire de serial-killer d’aristocrates va rouvrir un peu vivement cette blessure. Mais quel peut bien être le lien entre les deux affaires ?

Ce qui est plaisant aussi dans cette bande dessinée, c’est l’opposition entre deux mondes, celui de la noblesse russe et celui du peuple qui a pour défenseur le policier Novikov. L’arrogance des nobles est bien rendue par les dialogues ainsi que par le dessin, notamment dans le personnage du frère Masoutiev. Le dessin de Bruno Brindisi (auteur italien) retranscrit bien les ambiances et ses personnages sont attachants.
La comtesse.
On a la bonne vieille domestique Léonida, la jolie princesse Skaravonska, l’énigmatique comtesse Gorlovna, le staretz Troubelkine qui vous fera penser inévitablement à Raspoutine. Quant à Novikov, ses faux airs à Errol Flynn donnent encore plus de véracité à ce robin des bois de la vérité.

Les deux albums se présentent le plus souvent sur trois bandes de 3 cases chacune. Cela donne de grandes cases, idéales pour le dessin détaillé de Brindisi.

Une bonne histoire policière, de beaux dessins, un personnage attachant, tout convient à en faire une bonne série. Ce ne sera malheureusement pas le cas. Seul deux albums sont parus, même si dans le second, les auteurs laissent entrevoir une suite possible.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
V pour Vendetta
V pour Vendetta