8/10Noirhomme - Tome 1 - Ouverture

/ Critique - écrit par iscarioth, le 06/07/2007
Notre verdict : 8/10 - Une partie d'échecs ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Révélateur des tourments intérieurs ou spectre meurtrier, Noirhomme, en digne héritier des plus illustres fantômes de la littérature fantastique, intrigue et questionne. Une série et des auteurs à suivre.

« Mais, est-ce moi ? Est-ce moi ? Qui serait-ce ? Qui ? Oh ! mon Dieu ! Je deviens fou ! Qui me sauvera ? Décidément, je suis fou ! Et pourtant !. »

Le Horla de Maupassant terrasse l'homme au milieu de la nuit, il lui « boit sa vie ». Le narrateur connaît les premières interrogations : suis-je fou ? Existe-t-il
vraiment ? Puis, il sombre dans le renoncement et la démence. S'il fallait désigner le double de cases et de bulles du Horla, on choisirait certainement Noirhomme, le personnage fantomatique et diabolique créé par Maurel et Hamo, deux nouveaux venus dans le petit monde de la bande dessinée.

25 et 26 ans : c’est l’âge d’Hamo et d’Antoine Maurel, les deux auteurs de cette « première BD ». Il y avait de quoi s’inquiéter. Un premier ouvrage, c’est forcément des hésitations, forcément des imperfections, forcément des maladresses. Eh bien, agréable surprise, Hamo et Maurel s’en sortent bien mieux que pas mal d’auteurs expérimentés. Dans un premier temps, l’on remarque que les visages d’Hamo ont quelque chose de juvénile, de doux, avec le personnage d’Alceste, dont la fraîcheur s’apparente à celle d’un Théodore Poussin ou d'un Jérôme K. Jérôme Bloche. Puis, le dessinateur nous prouve sa capacité à créer des ambiances plus lourdes, des visages plus burinés. C’est à ce même moment que l’album nous surprend scénaristiquement, en se détournant d’un premier personnage pour en poursuivre un second. Le fil conducteur ? Noirhomme, bien sûr.

9782203392717_1g_250
Noirhomme - Tome 1 - Ouverture
Ce premier tome de Noirhomme se penche sur les thèmes de l'écriture, de la création littéraire et du succès. Un écrivain qui doit lier un pacte avec le diable pour trouver sa muse : une vieille rengaine parfaitement réexploitée ici. On reconnaît derrière ce scénario l'amoureux de la littérature qu'est Antoine Maurel : l'album est aussi un curieux hommage à Victor Hugo, écrivain élevé au rang de génie mais homme de petite modestie.

Révélateur des tourments intérieurs ou spectre meurtrier, Noirhomme, en digne héritier des plus illustres fantômes de la littérature fantastique, intrigue et questionne. Une série et des auteurs à suivre.

A découvrir
Sambre
Sambre
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6