6.5/10No sex in New York

/ Critique - écrit par iscarioth, le 26/09/2005
Notre verdict : 6.5/10 - A flop in New York ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Même s'il reste d'une qualité correcte, No Sex in New York est beaucoup moins captivant et dense que ce à quoi nous a habitué l'auteur.

En 2003, Riad Sattouf reçoit le prix Goscinny pour son premier tome des Pauvres Aventures de Jérémie, Les jolis pieds de Florence. L'auteur s'investit ensuite dans la bande dessinée thématique avec le Manuel du Puceau et Ma Circoncision chez Bréal mais aussi dans la BD de reportage, avec Retour au Collège et ce No Sex in New York...

Pendant tout l'été 2004, les lecteurs de Libération ont suivi les aventures de Riad Sattouf à New York. Le dessinateur est parti à la rencontre de ses congénères français de Big Apple et a rapporté tout ce qu'il a vu.

On peut dire qu'on ne retient pas grand-chose de ce one-shot en fin de lecture. L'album est une série d'anecdotes diverses qui ne nous en apprennent pas beaucoup sur New York ou la vie américaine. Et pour cause ! La bande dessinée se centre sur les français de New York, et, le plus souvent, sur le trio de personnages visibles sur la pochette. On ne parle presque jamais des américains (mis à part quelques people et stéréotypes effleurés). La psychose post 11 septembre est néanmoins abordée, avec la façon dont on préjuge de la religion musulmane. Toutefois, on ne rentre jamais réellement dans l'analyse ou même dans l'observation concrète. On dirait souvent que Sattouf n'a rien eu à se mettre sous la dent lors de son séjour pour honorer comme il se doit ce travail de commande.

On retrouve tout de même son style et sa façon de croquer personnages et situations. Le nombrilisme, la libido, les fantasmes, le ridicule... Mais cette caractéristique, ce style, n'est pas « propulsé », décuplé par un scénario à fil conducteur, observateur et analyste, qui nous fait accélérer notre rythme de lecture tant l'envie d'en savoir plus est forte...

Si vous ne connaissez pas Sattouf, mieux vaut pour vous commencer par une toute autre de ses oeuvres (Les jolis pieds de Florence, le Manuel du Puceau ou Retour au collège). Même s'il reste d'une qualité correcte, No Sex in New York est beaucoup moins captivant et dense que ce à quoi nous a habitué l'auteur.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre