6/10Niklos Koda - Tome 11 - La danse du diable

/ Critique - écrit par plienard, le 30/10/2013
Notre verdict : 6/10 - Mystère et boule de gomme (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le retour du magicien sur le devant de la scène est encore un peu mystérieux.

6 c’est la note que j’ai mis à ce nouvel album de Niklos Koda qui paraît toujours dans la collection Troisième vague du Lombard. Au vue de la renommée de ses auteurs – il s’agit quand même de Jean Dufaux et Olivier Grenson – et de leurs qualités, aunsi qu'au vue de la renommée de son héros, la note paraît un peu sévère, voire un peu basse et laisserait à penser une perte de qualité. On n’est jamais à l’abri d’une défaillance cependant.


La cigarette, ce n'est pas bon pour les cheveux !

Pourtant, je ne suis pas sûr de moi. On a attendu cinq ans le retour de ce héros prodige. Ce beau brun ténébreux qui plaît aux femmes et dont les talents de magicien sont mis au service du mystérieux bureau 9,  a flirté avec les forces occultes pour sauver sa fille Séléni. Et celles-ci semblent prendre le pas sur lui. Il lui reste peut-être l’espoir de se sauver en détruisant le fameux VIème livre, « le livre des plaintes et des pleurs ». Mais d’autres lorgnent sur le manuscrit dont son ennemi récurrent, Hali Mirvic, mais aussi, un certain Otto Kral, un nazi sorti du passé.

Alors cinq ans d’attente pour ce demander pourquoi Otta Kral ne fait que passer dans cet album ? Je soupçonne les auteurs de ne pas nous avoir tout dit, de ne pas nous avoir tout révélé. En effet, trop de personnages mystérieux et puissants sont présents et ne servent que le décorum. À l’image de leur personnage, Niklos Koda « le porteur de masques », Jean Dufaux et Olivier Grenson portent un masque et on pressent qu’ils vont le faire tomber dans les prochains albums et nous montrer tout leur génie.

Alors c’est un « 6 », certes, mais un 6 entre parenthèses. En attendant de voir la suite ...


DR.

 

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse