7/10Nebulo - Tome 2

/ Critique - écrit par riffhifi, le 26/02/2008
Notre verdict : 7/10 - Soucoupe au bol (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Un deuxième tome qui s'achève comme une fin de prologue, c'est un peu limite. Heureusement que le tout est aussi sympathique que coloré, on passe un bon moment.

Le premier tome de Nebulo, il y a une demi-douzaine de mois, suscitait la sympathie débordante de Krinein. Aujourd'hui, Karah (à ne pas confondre avec la cousine de Superman, car celui-ci est bleu et tout petit) et ses petits amis poursuivent leur quête de la planète étrange dont ils ont trouvé la trace dans le tome précédent. Nous, on sait qu'il s'agit de la Terre, et on aimerait bien que l'équipage se dépêche un petit peu d'y aller, parce que deux tomes pour arriver au bout de la piste de décollage, c'est un peu long. On ne voit pas le temps passer, mais on regrette de ne pas encore être dans ce qu'on devine être le vif du sujet.

Rappelons les faits : Kiro, Karah et leurs compagnons ont des prénoms
bisyllabiques et un aspect géométrique qui les fait ressembler à des biscuits apéritifs. Avec des goûts chimiques, parce que des biscuits bleus ou verts ça ne doit pas être 100% naturel. Karah a trouvé une plaque qui représente un couple humain, une séquence ADN et un fœtus. La petite troupe étant curieuse de nature, ils vont monter une expédition avec l'aide récalcitrante de l'état et de l'armée.

Zébé, qui réalise avec Nebulo sa première bande dessinée après une vie passée dans l'animation (ça se voit, et ce n'est pas gênant pour un sou), a décidé de prendre son temps pour développer son récit. Alors qu'on pensait que ce deuxième tome montrerait le début du voyage vers la Terre, il ne se contente que de fournir aux héros leur vaisseau interstellaire, justement nommé Nebulo. Alors bien sûr, en une quarantaine de pages, il se passe plein de choses, les décors sont riches et colorés, les cases regorgent de gags et les personnages ont une bonne tête... Pourtant, on ne peut s'empêcher d'être un peu amer devant cette volonté de gripper le récit en ne disséminant les événements significatifs qu'à raison de un par album.


Une fois ce gros reproche évacué, on accorde à ce deuxième tome un potentiel de divertissement élevé, satisfaisant aux exigences de la collection Igloo en restant "tout public" par son humour sain mais jamais infantile. Zébé aime ce qu'il fait, et bien que le graphiste prenne logiquement le pas sur le scénariste (les planches sont bien pleines et la mise en page irréprochable), Nebulo mérite l'attention de l'amateur d'univers spatiaux cocasses. Espérons simplement que le tome 3 se concentre un peu plus sur l'essentiel et un peu moins sur l'anecdotique...

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6