6.5/10Le Monstre

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 21/11/2010
Notre verdict : 6.5/10 - Lueur de vie (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Le Monstre n'est pas parfait mais il a le mérite de prendre aux tripes le lecteur. L'histoire de Kraven, un homme défiguré après un accident de voiture, ne laisse pas indifférent et ce sont par conséquent ses défauts qui le rendent humain.

Le Monstre est l'une des dernières sorties papier de Manolosanctis. La maison ne cesse de grandir grâce notamment à la quantité d'auteurs à qui elle donne sa chance via la publication online. L'album que nous avons lu a eu un tel impact qu'il a eu le droit à sa publication en kiosque. Ainsi, nous pouvons déjà dire qu'il a franchi une certaine étape dans sa vie d'album. Mais qu'en est-il réellement ? A quoi avons-nous affaire ?

De l'essence, une table en bois ... une belle journée !
De l'essence, une table en bois ... une belle journée !
Ce récit est loin d'être une comédie sentimentale. Nous sommes ici dans la survie ou la reconstruction d'un homme brisé. Son auteur, Safieddine, nous confie qu'il aurait pu transposer la détresse du héros à n'importe quel dépressif. Ce constat est vrai tant nous pouvons ressentir le désarroi d'Antoine Kraven à travers ses pulsions destructrices ou ses frustrations. Mais l'auteur torture davantage son héros en faisant de lui le rescapé d'un accident de la route qui l'a laissé brûlé et défiguré. Le titre prend alors tout son sens puisqu'il est celui que l'on montre (le peu de fois, où il se risque dehors), il est le « monstre ». Au fil de l'histoire, nous découvrons donc un homme qui cherche à se raccrocher tant bien que mal à la vie et dont l'ancienne vie n'était pas moins simple. Ancien rocker, ancien mari infidèle et ancien père, Kraven n'est pas un homme lisse. Cet état ajoute à ses colères, une recherche de rédemption. A travers un huit clos parfois oppressant, la recherche de la lumière va se définir au fil des pages.

La journée s'annonce longue ...
La journée s'annonce longue ...
Le dessin de Viguier est en phase avec le scénario et sans faire dans le détail, parvient à retranscrire l'état d'esprit de l'album. Ainsi, le principal est fait même si on aurait parfois souhaité plus de recherche étant donné le peu de lieu ou de personnage rencontré. Néanmoins, la puissance des émotions fait que l'on passe outre cette faiblesse. Ainsi malgré la noirceur du récit, cet album s'apprécie  pleinement et on ne peut que saluer le travail de ces jeunes artistes. Il faudra juste éviter de lire ce récit avant de se coucher sous peine de déprimer un peu.  Toutefois, Le Monstre est un album à découvrir tant les artistes semblent prometteurs.

A découvrir
Sambre
Sambre
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6