7.5/10Monsieur Jean - Tome 7 - Un certain équilibre

/ Critique - écrit par iscarioth, le 10/06/2005
Notre verdict : 7.5/10 - Une nouvelle recette, mais toujours cette même saveur... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Pour s'amuser d'Un certain équilibre, il faut connaître les personnages et l'univers de Dupuy et Berberian. Pour la suite, on espère tout de même un retour au « Monsieur Jean normal » avec des histoires continues et homogènes.

Ca y est ! Le nouveau Monsieur Jean est arrivé ! S'il y a une sortie attendue pour ce mois de juin, c'est bien celle là. « Un certain équilibre » titre le nouvel opus, qui annonce peut-être un chambardement moins important qu'avec Les femmes et les enfants d'abord et autres Vivons heureux sans en avoir l'air. C'est que Monsieur Jean est maintenant père de famille...

Une découverte amère...

Trépignant d'impatience chez le libraire, on se saisit du précieux objet pour en découvrir les premières pages, feuilleter... Et là, une surprise de taille : Un certain équilibre n'est pas une histoire unique et complète mais une série de petits gags d'une ou deux pages. On ne peut pas s'empêcher d'être déçu à cette découverte. On a suivi Monsieur Jean pendant des années : sa vie de célibataire, le cap difficile des trente ans, ses débuts de relation tortueux avec Cathy, son ami Félix et son terrible rejeton Eugène, la naissance de Julie... Pour ce tome 7, on en redemandait encore : on s'avance d'un cran dans la vie de Monsieur Jean et l'on a envie de ne rien manquer des évolutions. La déception est donc de taille lorsque l'on découvre cette nouvelle formule narrative par planche, que l'on imagine peu adaptée pour nous faire vivre en profondeur le quotidien du petit monde créé par Dupuy et Berberian. Jusqu'à présent, jamais la série n'a pris cette forme. Les premiers volumes étaient constitués de plusieurs sous-chapitres, puis, rapidement (à partir du troisième tome), les albums de Monsieur Jean ont formé des histoires uniques et complètes.

... mais une lecture agréable

En commençant la lecture, malgré quelques gags qui tombent à l'eau, on est tout d'abord rassuré de constater que Dupuy et Berberian savent toujours saisir le quotidien avec autant de saveur et de douceur... On retrouve aussi dans l'album ces fixettes amusantes, caractéristiques des Monsieur Jean, sur des objets et lieux de la vie courante : dans Un certain équilibre, on est amusé, en vrac, par du tiramisu, des chaussettes dépareillées et le bonjour d'une boulangère... Les personnages continuent d'évoluer : tous supportent de plus en plus mal le poids des années qui passent, Félix change de look, Eugène, moins braillard et plus espiègle que jamais, est entré en préadolescence... Ce tome 7 insiste plus sur les personnages secondaires comme Félix et fait même entrer en scène un nouveau personnage, une copine de Cathy, complètement obsédée par sa condition de célibataire trentenaire. En refermant l'album, on a vraiment l'impression d'avoir suivi une tranche de vie des personnages. Ces derniers continuent d'évoluer, de changer. L'a priori négatif du début quant aux choix narratif des auteurs s'effondre donc. La constance du style de Dupuy et Berberian et la qualité de la coloration renforcent cette impression de continuité.


Si vous n'avez jamais lu d'albums de Monsieur Jean, ne commencez surtout pas par celui là, vous n'accrocheriez pas. Pour s'amuser d'Un certain équilibre, il faut connaître les personnages et l'univers de Dupuy et Berberian. Pour la suite, on espère tout de même un retour au « Monsieur Jean normal » avec des histoires continues et homogènes.

A découvrir
Sambre
Sambre
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse
Jack Palmer - Tome 12 - L'enquête Corse