6.5/10Mina Loween - Tome 1 - Coeur de goulue

/ Critique - écrit par iscarioth, le 29/07/2006
Notre verdict : 6.5/10 - Loween doll (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Mina Loween est le genre d'albums à mettre entre les mains d'enfants ou d'adolescents. Les adultes, fatigués par l'image de l'héroïne symbole de tendresse et lassés des fables, y trouveront peu leur compte.

On a découvert les scénaristes Lylian et Lori avec L'éveil du Kurran, paru dans la collection Tohu Bohu chez les Humanos. On retrouve le couple cette année pour une aventure beaucoup moins fantasy, nettement plus colorée, nommée Mina Loween. Au dessin, une petite nouvelle, inconnue au bataillon des dessinateurs BD : Lillycat. La jeune artiste investit avec Mina Loween une esthétique très pétante et colorée. Réalisées à l'infographie, les planches de Mina Loween sont bombardées de couleurs. On est qualitativement près de John Lord et esthétiquement fort proche de Skydoll. Malgré quelques maladresses, on peut croire à un beau potentiel de départ pour Lillycat. Il faudra toutefois que la jeune fille nous démontre dans ses prochaines initiatives qu'elle sait se sortir du carcan des faces de fée et des couleurs pétaradantes dans lequel on s'enferme facilement.


Côté scénario, Mina Loween place son histoire sur des bases rabâchées : une jeune fille tendre et fragile souffre de la disparition prématurée de sa mère et se voit délaissée par son père, trop occupé par sa nouvelle femme, une bimbo insupportable. Après avoir planté le décor sur cette idée, Mina Loween s'évade très vite par la porte du fantastique, comme c'est toujours le cas avec les Humanos. Notre jeune héroïne est, on ne sait trop comment pour l'instant, propulsée dans le monde des morts. Un au-delà comme on ne se l'imagine pas, macabre et magique, mais finalement peu éloigné du quotidien (organisation en cité, en communauté, avec jeux et lieux de rencontre). L'histoire s'enfonce dans un monde imaginaire sans jamais vraiment faire référence à quelque autre chose. Pas de spiritualité excessive ni de message critique, Mina Loween développe une aventure sans prétentions, assortie de quelques mystères.


Mina Loween est le genre d'albums à mettre entre les mains d'enfants ou d'adolescents. Les adultes, fatigués par l'image de l'héroïne symbole de tendresse et lassés des fables, y trouveront peu leur compte.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Royaume de Tolkien : Visions des Terres-du-milieu (Le)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6