7.5/10Notre mère la guerre - Tome 4 - Requiem

/ Critique - écrit par plienard, le 11/11/2012
Notre verdict : 7.5/10 - Le chant de la défaite (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Pour se souvenir et rendre hommage aux poilus de la première guerre dont on fête aujourd’hui la date anniversaire de l’armistice, on vous propose de découvrir le quatrième et dernier album de Notre mère la guerre de Kris et Maël.

Sorti déjà il y a un peu plus d’un mois aux éditions Futuropolis, on va enfin connaître le fin mot de l’histoire à propos de l’enquête sur le meurtre de quatre jeunes femmes. Il apparaissait que le coupable se trouvait dans l’unité commandée par le caporal Gaston Peyrac au sein de laquelle de jeunes repris de justice rachetaient leur peine pour la France. Nous sommes en 1917, ils sont maintenant tous morts sauf le caporal, prisonnier des allemands. C’est le lieutenant Roland Vialatte qui mène l’enquête.


DR.
Si l’intrigue concernant l’enquête est prenante, elle est parfois difficile à suivre. Avec des flash-back et des notions de temps et de lieu qui ne sont pas toujours faciles à cerner, la lecture de l’album est ardue et demande un peu de concentration. Pourtant, si vous passez ce premier obstacle, vous découvrez un superbe album qui raconte assez bien l’idée que l’on peut se faire de l’amitié et de la complicité qui peut naître dans les tranchées entre des hommes.

Et si c’est l’histoire d’une enquête, c’est aussi et surtout un témoignage contre la guerre et la manière qu’elle a de casser les hommes et leur moral. « La guerre a épuisé l’homme (...) Je suis un homme qui a été. », cette réplique de Roland Vialatte est sans doute la plus forte de l’album et résume a elle seule une guerre.

Il ne reste plus de poilus pour témoigner, pour raconter l’horreur des tranchées. Ils étaient d’ailleurs déjà très peu à vouloir raconter ou se raconter. Honte ou pudeur, peu importe. Au regard de ces albums de Kris et Maël (quatre albums), on croit comprendre ou on essaie.

Heureusement, il y a des artistes, des auteurs de bandes dessinées, pour témoigner. Il y avait tardi, il y a maintenant Kris et Maël.


DR.

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Sambre
Sambre
Caste des Méta-Barons (La)
Caste des Méta-Barons (La)