5.5/10Les Meilleurs ennemis - Première partie 1783 - 1953

/ Critique - écrit par plienard, le 22/09/2011
Notre verdict : 5.5/10 - La découverte de l’Amérique (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Les rapports des États-Unis avec le Moyen-Orient ont commencé par un affrontement avec la Lybie. Allant jusqu’en 1953, on retrouve les nombreuses oppositions et les fourberies entre ces pays. Bien qu’intéressant, on frôle l’indigestion.

Au travers d’un thème intitulé « regards sur le monde », Futuropolis permet aux auteurs de bande dessinée de raconter la condition humaine, de porter un regard (engagé ?) sur le monde. Douze ouvrages qui sont parus où à paraître par quelques-uns des meilleurs auteurs pour montrer autre chose de ce médium.


Il se rase au couteau ?
Le livre qui nous intéresse parle des relations entre le Moyen-Orient et les USA. On débute par une légende, sorte d’histoire prophétique que les peuples n’auraient pas écoutée. Ensuite on découvre les actes de pirateries, les rançons demandées, les jeux de la diplomatie, les trahisons et les coups bas. Comme un rappel ironique de l’actualité, on nous raconte le blocus de la Lybie avant une intervention terrestre. On découvre un révérend Bush, lointain ancêtre des deux présidents tristement célèbres. Et je pourrais énumérer les découvertes les unes après les autres, tellement les informations historiques sont nombreuses. Elles permettent de mieux comprendre (en tout cas, on le croit) l’histoire difficile entre ces pays.

Le style graphique est assez pompeux et donnent à l’ensemble une gravité quelque fois un peu épuisante. Utilisant le noir et le blanc, représentant les musulmans avec turbans, longues barbes et cimeterres, chaque case est pratiquement un tableau évoquant une bataille, un fait historique. C’est à la fois instructif, tout en se voulant divertissant. Ce n’est pas un manuel d’histoire après tout !

Le talent de David B. n’est plus à souligner et il montre encore son aisance à extrapoler et à laisser de nombreux détails dans ses dessins. Tous les détails sont importants et ont une signification.

Si l’intérêt est là, l’enthousiasme ne l’ait pas forcément. Trop dense, le livre propose trop d’informations sans réellement pouvoir souffler. Si bien qu’à la fin, on ne se souvient de pratiquement rien.


DR.

Les douze ouvrages sont :

Les meilleurs ennemis de Jean-Pierre Filiu er David B.

Un homme est mort de Kris et Étienne Davodeau

La communauté de Yann Benoit et Hervé Tanquerelle

Voyage aux îles de la désolation d’Emmanuel Lepage

Pierre Goldman, la vie d’un autre d’Emmanuel Moynot

Reportages de Joe Sacco

Gaza 1956 de Joe Sacco

Chroniques de la nécropole de Golo

Les cahiers ukrainiens d’Igort

Immigrants de Christophe Dabitch

Le jour où d’un collectif d’auteur

Les ignorants d’Étienne Davodeau

A découvrir
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Joe Bar Team
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)