6/10Matière fantôme - Tome 1 - Alpha

/ Critique - écrit par iscarioth, le 11/02/2006
Notre verdict : 6/10 - Un sommet... de l'étrange (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Alpha est à déconseiller fortement aux non-amateurs de surréalisme, d'abstraction et d'expérimentation narrative. Un bel album, mais à réserver aux amoureux de l'étrange uniquement.

Alpha est le premier album d'un triptyque nommé Matière fantôme. On appelle « matière fantôme » toute l'immensité inconnue de l'univers. Dans cet océan noir, un vaisseau spatial erre, déserté et à la dérive. A l'intérieur de ce vaisseau spatial, un seul être vivant, un seul homme, qui passe sa vie à arpenter cet arche de métal en cherchant à comprendre...


Vous vous en rendrez compte rapidement au feuilletage, Alpha n'est pas une BD comme les autres. On se permettra de la qualifier "d'expérimentale". Le genre expérimental, au cinéma, se caractérise par le rejet total du "N.R.I." : la narration, le représentatif et l'industriel. C'est bien cette négation que l'on retrouve dans Alpha. Si l'album raconte bien une histoire, les moments où celle-ci s'avère pleinement compréhensible s'évanouissent très rapidement en un final tout à fait fantomatique. L'histoire d'Alpha ne s'articule pas dans un décor naturel. Nous sommes dans le trou noir d'un vaisseau spatial presque sans éclairage. Tout au long de l'album, nous pénétrons les pensées du seul être vivant à bord, un homme, dont on ignore toute humanité réelle, jusqu'au nom. Ses déclarations intérieures nous sont rapportées dans des encadrés, mais à aucun moment à travers une parole ou un son. Dans son royaume de noirceur et de néant, notre homme, seul, dépérit, vieillit, en passant toute sa vie à chercher un moyen de reprendre le contrôle du vaisseau. On peut y voir le symbole de toute vie humaine : du temps passé à chercher, à courir après une chimère en attendant la mort. Comme face à toute autre oeuvre lyrique et abstraite, les interprétations sont kyrielles.


Alpha est à déconseiller fortement aux non-amateurs de surréalisme, d'abstraction et d'expérimentation narrative. Un bel album, mais à réserver aux amoureux de l'étrange uniquement.

A découvrir
V pour Vendetta
V pour Vendetta
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre