7.5/10Mars

/ Critique - écrit par Maixent, le 12/09/2014
Notre verdict : 7.5/10 - A l'attaque de Mars (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Le but était de poser le premier pas sur Mars, mais encore faudrait il que la fusée puisse décoller...

Des grands moments de l’histoire du XXème siècle, nous retiendrons entre autre la conquête de l’espace. Le 21 juillet 1969, le premier homme marche sur la Lune après une  «  guerre des étoiles » qui a duré des années et mis en branle aussi bien la communauté scientifique que tous les autres, (rêveurs, théologiens ou gens du peuple qui y voyaient l’espoir dans les capacités techniques de l’humanité). Alors quoi de mieux que de faire rêver les masses à nouveau et leur faire oublier la crise en mettant au point une nouvelle épopée, envoyer des hommes sur mars.


En route pour l'aventure... ou presque
Décision est prise par le Président français pour redorer le blason de la France et André, José et Jean-Michel, une équipe encore moins entrainée que celle de spécialiste en forage pétrolier menée par Bruce Willis, sont sélectionnés pour l’aventure. Bon déjà une équipe incompétente, ça commence mal, mais quand en plus les réacteurs de la fusée sont équipés de moteurs de Twingo, autant dire que la mission pour Mars (ou Mission to Mars comme dirait Brian De Palma) est largement compromise. Mais la mauvaise foi française étant ce qu’elle est, personne ne prévient les cosmonautes qu’ils n’ont jamais décollés, commence alors une mise en scène digne de Plan 9 from Outer space pour sauver la face et prouver au monde que la France n’est pas une nation de bras cassés.

Dans un premier temps il n’est pas forcément évident de rentrer dans l’album. Le style  bas de page de journal y étant pour beaucoup. En effet, les strips courts en trois cases sont souvent très percutants de par leurs formats, ce qui n’est pas le cas ici. Or, au fur et à mesure de la lecture on se rend compte que cette faiblesse devient force. Ce ne sont pas des gags courts et disparates
Des effets spéciaux dignes de Star Wars
mais un album complet dont chaque ensemble de trois cases est un élément constituant. Pour résumer, l’ensemble des trois cases constitue un gag en soi mais adapté à un ensemble plus grand. Ce procédé n’est pas nouveau et permet une continuité et de renforcer le récit. Ainsi, ce qui paraissait fade au premier abord en ressort grandit. Ce procédé marche uniquement avec des textes de qualité et Mars n’en est pas dépourvu.

L’humour potache de l’album, l’absurdité de la situation et cette volonté d’y croire envers et contre tout forment le cœur comique. Plus subtilement se dégage une critique acerbe  de la société notamment à travers de ce couple qui suit les exploits de « l’amarsissage », français moyens légèrement cons vissés à leur fauteuil devant la télé et ne parlant que pour sortir des poncifs affligeants
Space romance
et nous bassinant de leurs certitudes. Autres personnages comiques secondaires réussis, le Général, abruti fini du genre à aimer appuyer sur les gros boutons rouges qui font sauter le monde et le Président, intéressé uniquement par son image. Au final, la galerie de personnages à la fois loufoque et réaliste est très réussie et ces caractères tiennent l’histoire malgré sa simplicité relative. Car il faut bien rappeler qu’il ne se passe absolument rien. C’est l’histoire d’une fusée qui ne décolle pas.

Par contre, au niveau du dessin, c’est moins intéressant. Un trait hystérique et cartoonesque qui ne prend pas vraiment même si on identifie bien un style et les personnages. C’est regrettable mais cela ne nuit pas à l’ensemble, c’est juste que ça n’apporte rien et cet album très sympa aurait pu avoir plus de force.

L’absurde et le ridicule sont de mise, c’est assez con et ça fonctionne bien pour un bon moment de détente et pour tous ceux qui veulent suivre la romance « feu de l’amourienne » entre Casimir le martien et John et Jimmy , les deux cosmonautes dont la combinaison ressemble beaucoup à celle de Clark Gaybeul.

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Androïdes – Tome 2 : Heureux qui comme Ulysse