7/10Luna Almaden

/ Critique - écrit par iscarioth, le 17/02/2006
Notre verdict : 7/10 - Born to be blind (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Luna Almaden est un polar efficace qui a le mérite d'ouvrir une réflexion sur la cécité chez le lecteur. Un one shot sympathique, à lire.

L'histoire

Luna Almaden est une jeune aveugle qui vit seule en appartement. La jeune fille est entretenue par sa mère qui exige d'elle quelques compensations (lessives, achats). On découvre un jour que sa mère a été assassinée. Luna est la première incriminée, n'étant pas chez elle comme elle le prétend au moment du meurtre.


Réflexion sur la cécité

La première qualité de ce one-shot est qu'il explore le thème de la cécité. De nombreuses scènes de l'album nous rapportent les gestes de la vie quotidienne de Luna. Le personnage principal étant une aveugle, le lecteur, en s'identifiant, intègre son infirmité. L'album propose donc une réflexion utile sur ce qu'est la vie sans la capacité de voir. Deuxièmement, Luna Almaden est un album à la mécanique parfaitement huilée. Un polar classique diront certains, mais très efficace. On ressent ici tous les sentiments possibles à la lecture d'un bon récit du genre policier : bizarrerie, mystère, doute de soi même, méfiance envers son entourage... L'intrigue et les événements mis en scène par les auteurs sont possibles parce que Luna est aveugle. C'est un fait central qui complexifie l'histoire et l'élève au dessus d'un polar habituel. Luna se met à douter de ce qu'elle a vécu et le lecteur aussi.


Rythmé, huilé...

On a évoqué la mécanique fort bien huilée de l'album. Les auteurs ont su disséminer tout un tas de détails, d'indices, de phrases et de plans qui déroutent le lecteur et le malmènent. Au niveau structurel, le seul défaut de Luna Almaden est l'élément de résolution, exécuté rapidement, ce qui est tout de même peut être une bonne chose pour le suspense. Une pagination plus large aurait sans doute fait disparaître le problème. La situation finale est encore plus furtive mais contente par sa capacité à laisser le lecteur imaginer dans le détail sa propre suite... L'inconvénient d'un récit comme Luna Almaden est qu'on ne peut le lire avec passion qu'une seule fois. Une fois le mystère percé, la lecture devient indolore. Coté dessin, la prestation de Clarke satisfait. Le dessinateur maîtrise très bien l'anatomie et la gestuelle de ses personnages. On saluera la polyvalence de l'artiste, qui donne habituellement dans l'humoristique (Mister President). Coté coloration, le travail de Cerise se limite au coloriage : un boulot d'une qualité correcte mais qui n'apporte trop rien au dessin en terme d'ambiance et de degré de narration.


Luna Almaden est un polar efficace qui a le mérite d'ouvrir une réflexion sur la cécité chez le lecteur. Un one shot sympathique, à lire.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre
V pour Vendetta
V pour Vendetta