7.5/10Lucha Libre - Tome 12 - Travail équitable pour tous !

/ Critique - écrit par Canette Ultra, le 14/12/2009
Notre verdict : 7.5/10 - 100% Lucha, 200% Libre (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Dans la tradition des super-héros catcheurs mexicains, Lucha Libre nous présente, à travers 5 histoires, les plus grands délires des Humanoïdes Associés. Un album bien sympathique dans l'ensemble qui nous fait hurler "ENCORE !!!!! j'en veux encore plus"

Les Humanoïdes Associés sont bien connus des amateurs de bandes dessinées. Ces derniers ont un passe-temps qui leur permet à intervalle plus ou moins régulier de se lâcher et de tenter des choses. Ce hobby a un nom et c'est Lucha Libre. Le tome 12 vient d'arriver et le préambule nous donne tout de suite le ton. Il s'agit d'aller loin, très loin. Cinq morceaux d'histoire viennent donc ponctuer cet album. Ces récits partiels vont poursuivre ceux du précédent opus pour certains. Le style, le ton ou encore le graphisme vont être différents d'une histoire à une autre et cela va constituer une diversité agréable dans son ensemble.

Le club des 5


Chaque récit mériterait sa propre critique tant l'univers proposé est différent. Ainsi, on ouvre le bal avec les Tikitis (jeu de mot quand tu nous tiens). Nos retraités du catch n'enlèvent jamais leur masque et n'ont pas le temps de profiter des croisières. Nous les retrouvons en pleine conclusion de leurs aventures contre Zeus (un gnome barbu et mégalo). Le graphisme coloré porte bien l'action et le ton provocateur de certains passages passe très bien. On regrettera juste que la moitié des personnages aient l'air de figurants.

Le professeur Furia prend le relais. Son masque est plus proche du gangster que du catcheur et c'est un vrai vilain. L'humour noir est de rigueur et le graphisme n'ont rien à envier au cador du genre. Méchant et gratuit, il est l'interlude parfait pour accueillir les aventures de Téquila.

Les graphismes les plus soignés sont présents dans son aventure. Empruntant allégrement au manga, le graphisme est très agréable et le côté n'importe quoi de l'intrigue est un régal. La courte durée de l'épisode est le seul point noir. Les personnages les plus charismatiques sont dans cette série. Qu'il s'agisse de Téquila ou de Pili Pili, chacune de leur apparition rend le suspense palpable. Nous sommes ainsi presque aux antipodes de l'histoire suivantes avec le loup-garou de Solvang. Le graphisme limité (je pensais à Tom-Tom et Nana en le lisant) arrive néanmoins à séduire grâce à son ambiance victorienne. Mais le charisme d'El Gladiator est proche du néant et sa bêtise n'a rien de
séduisante. Heureusement, les Luchadoritos viendront relever un peu le niveau grâce à leur côté enfant insolent.

Luchattente

Si l'on devait monter au créneau pour cet album, ce serait du point de vue général de la série. Plusieurs histoires que l'on attend au moins trois mois pour un nombre de pages qui se révèle bien mince. Le fait de découvrir certains personnages est intéressant mais il manque quelque chose comme le prix avancé. Alors si l'on considère que l'on peut acheter certaines aventures au complet (pour Téquila par exemple), nous sommes davantage en présence d'un catalogue que d'une parution classique.

Néanmoins, on passe un bon moment dans l'univers de Lucha Libre. Un univers aussi varié que les masques des protagonistes. Notre principal regret est donc de ne pas en avoir plus.

A découvrir
Tuniques bleues (Les)
Tuniques bleues (Les)
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Sambre
Sambre