6/10Love Song

/ Critique - écrit , le 17/07/2007
Notre verdict : 6/10 - Selon votre jugement (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Les remises en question personnelles qui ne seront pas forcément aux goûts de tout le monde. Love Song est un album intimiste à ne pas mettre entre les mains d'un esprit suicidaire.

Christopher ! Ce nom vous dit peut-être rien, mais ses séries sûrement ! La plus connue que l'éternel jeune homme a réalisé, c'est Les Colocataires. Le secret du chef Christopher, ce sont les relations humaines. Armé de ses instruments pour réaliser ses planches, l'auteur conte les aléas de la vie en arborant un style à la fois personnel et passe-partout. Le trait pas assez fin et plus approximatif que du Killofer, mais surtout pas du réalisme. L'homme est peu à l'aise avec les décors et préfère dessiner un rendu sobre pour se focaliser surtout sur ses personnages.

Si l'auteur se fait petit à petit une place dans l'édition, son influence est pourtant palpable sur le plan régional. Résidant actuellement à Tours, Christopher travaille dans un atelier avec d'autres auteurs édités. Ensemble, en collaboration avec l'association Bédélire et sous la tutelle d'Etienne Leroux, ils organisent chaque année A Tours de Bulle. Un festival de bande dessinée où ces messieurs invitent des confrères du 9ème art à venir animer la ville. Parmi eux cette année, nous pourrons retrouver Maëster, Pellerin, Arthur De Pins, ou encore de nombreux dessinateurs résidant dans le coin et publié dans de grandes maisons d'éditions comme De la Fuente ou Relom ...

love_song2
La musique totalement "against"
le mariage tu vois ...
Pourquoi égarer notre discussion vers Tours ? Simplement parce que l'action de Love Song, le dernier album de Christopher, se passe dans la ville. Même si les décors ne laissent guère percevoir ce fait, certains lieux en montrent l'évidence, notamment le magasin vendant des albums de jazz et autres musiques de bon goût. Sam est un homme veuf. Sa femme Eléonore est décédée lors d'une anesthésie qui a mal tourné. Durant tout l'album, le lecteur va suivre sa traversée du désert pour permettre lui de supporter le deuil de sa compagne défunte. Un désert de solitude parsemé de mirages illustré par la drogue, l'alcool et les fantômes du passé. Mais il est nécessaire de devoir retrousser ses manches pour que la vie continue, même si les changements pointent à l'horizon, rien ne dit que l'avenir ne sera pas meilleur. Pour cela, Sam peut compter sur le soutien de ses trois amis, du moins, pendant un temps... Chaque instant de sa vie possède sa propre mélodie. Tel est le lien unissant cette bande de copain au fil de ces histoires.

Publié chez le Lombard dans la collection Polyptique, Christopher a pour obligation, dictée par son contrat, de réaliser 4 albums. Le principe trouvé ici lui permet de remplir aisément son objectif. Un tome équivaut à la vie d'une de ces quatre personnes, ayant pour point commun d'aimer un large répertoire musical. Après Manu confronté au mariage, Christopher nous plonge dans une atmosphère radicalement à contrepied avec le décès du conjoint. Pourtant, les problématiques demeurent les mêmes. Quel est notre place sur l'échiquier de la vie ? Qu'est-ce que l'amour et la fidélité ? etc... L'auteur délimite la BD en love_song3
Amour, musique
et macchabés
chapitres qui forment une continuité entre eux. Le ton de la narration se veut assez terre à terre. Le sujet peu enthousiasmant instaure une certaine lenteur au récit, à l'image de ce personnage peinant à se reprendre en main. Le ton et les dialogues sont parfois justes concernant les relations humaines, d'autres fois un peu caricaturaux, notamment lorsque Sam veut montrer sa supériorité dans la culture musicale. Le tout est en proie à une certaine mélancolie. Les lecteurs seront plus ou moins accros à ce type de narration. Love Song s'adresse quand même à un certain public, adepte de ce genre de lecture. L'effet pour ceux qui découvre le principe sera variable.

En résumé, malgré la couverture alléchante rappelant des pochettes d'albums de groupes légendaires, feuilletez l'album avant de l'acheter afin de savoir s'il correspond à vos goûts personnels. Vous n'aurez pas ici de psychédélisme mais un récit terre à terre où vous devrez vous équiper d'un masque à oxygène de gaieté si vous voulez escalader l'Everest du deuil. A bon entendeur.

A découvrir
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Les Formidables aventures de Lapinot - Tomes 1, 2, 3, 4 et 6
Joe Bar Team
Joe Bar Team
V pour Vendetta
V pour Vendetta